Romain Brégerie : “27 buts, c’est vrai que c’est beaucoup. Il faut savoir que quand tu prends trop de buts, tu descends”

Romain Brégerie, lui qui a été défenseur central, s’est exprimé sur la défense des Girondins de Bordeaux, qui prend beaucoup trop de buts cette saison : 27 en 13 matches.

“27 buts, c’est vrai que c’est beaucoup. Autant j’ai vu Bordeaux-Rennes, et j’avais trouvé qu’on avait été plus que moyens alors que Rennes avait été très bon. Je ne croyais pas une seconde qu’on puisse prendre un point dans ce match. Et j’étais au stade contre Paris, j’ai trouvé que c’était hyper intéressant. J’étais surpris, lors des dix premières minutes ils les ont agressés hyper haut, ils n’ont pas eu peur. On est menés 0-2 à la mi-temps et pour moi c’était complètement contre le cours du jeu. Après, on n’a pas été très dangereux dans la dernière passe et la dernière idée pour finir les actions, mais on n’avait rien à envier à Paris. Eux, évidemment, ils viennent deux fois dans ta surface et tu as des génies devant qui te font des trucs que tu ne peux pas faire… Mais si on joue comme ça, ça peut le faire. Par contre, si tu prends autant de buts… Sur les dernières années, on n’avait pas le truc de s’arracher et de revenir au score… Mais il faut savoir que quand tu prends trop de buts, tu descends. Il faut quand même se baser sur une défense assez solide, même si tu ne peux pas non plus redevenir une équipe qui ne fait que défendre, qui attend, qui subit, qui espère un contre… A la fin tu perds toujours 1-0, 2-0, et tu es une équipe maussade. Là, ils sont plus actifs, plus courageux. Peut-être que tout n’est pas encore bien réglé, il y a beaucoup de nouveaux joueurs, même si là ils commencent à avoir deux-trois mois derrière eux, il n’y a plus trop d’excuses. Mais bon, le coach est arrivé aussi tardivement. Je pense qu’on va prendre de moins en moins de buts, l’assise défensive va se mettre en place. Je ne pense pas que ce soit un problème de qualité, je ne vois pas de joueurs qui sont… Je ne critique jamais les joueurs, je ne dis jamais qu’un joueur est nul à chier, et franchement cette année je ne le trouve pas, d’ailleurs. On va en prendre de moins en moins, et offensivement c’est intéressant. Reste à ce que Hwang Ui-Jo soit en forme, lui qui est capable de faire mal… En tout cas, j’ai bon espoir sur ce groupe, ça ne me fait pas trop peur surtout par rapport à d’autres équipes., même si ça ne suffit pas d’avoir des noms, il faut que ça prenne… La première étape de ce week-end sera très importante pour la suite du championnat”.

Retrouvez l’intégralité de l’interview de Romain Brégerie ICI, sur Girondins4Ever