Nicolas Le Gardien : “Bien évidemment qu’on souhaite aux Girondins de pouvoir retrouver la même stabilité, et le même succès sportif”

(Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)

Nicolas Le Gardien, sur France Bleu Gironde, s’est exprimé sur la reprise des Girondins de Bordeaux par Jean-Didier Lange en 1991 et l’a comparée à celle qui a eu lieu récemment par Gérard Lopez.

« Ce sont des projets qui sont quand même assez différents, et on n’est pas à la même époque. Il n’y avait pas l’arrêt Bosman, la libre circulation des joueurs, et le principal actif des clubs n’était pas l’actif joueurs. Aujourd’hui, on a un projet beaucoup basé sur le trading de joueurs, à savoir valoriser les joueurs recrutés ou du centre de formation, afin de remettre le club dans un cercle vertueux financier. A l’époque, c’était un peu différent, c’était de la rigueur pour réduire énormément les coûts, et c’était ce à quoi faisait attention Jean-Didier Lange. A côté de lui, Alain Afflelou venait mettre de l’argent supplémentaire pour pouvoir quand même se permettre de recruter quelques joueurs. C’était un duo. Là on est dans une politique différente avec Gérard Lopez qui fait du trading de joueurs pour avoir un équilibre financier, tout en faisant effectivement un peu de rigueur notamment vis-à-vis de la masse salariale qui avait explosé sous la propriété de King Street et GACP. Il y a des similitudes, mais ce sont des projets assez éloignés. Cependant, bien évidemment qu’on souhaite aux Girondins de pouvoir retrouver la même stabilité, et le même succès sportif ».

Retranscription Girondins4Ever