Bernard Lions : « En fait, il est venu, il s’occupe des pros, et basta. Il n’y a aucune connexion avec le centre de formation »

Bernard Lions a donné son avis sur le maintien – ou non – de Vladimir Petkovic aux Girondins de Bordeaux. Pour le journaliste L’Equipe, il ne peut pas y avoir d’impunité alors que plusieurs secteurs au club sont montrés du doigts.

« Ce n’est pas sous prétexte que Vladimir Petkovic a donné une leçon tactique à Didier Deschamps au dernier Euro, que l’ancien sélectionneur de la Suisse doit être intouchable. On a vu qu’à Bordeaux les propriétaires ne l’étaient pas, les dirigeants ne le sont pas, les joueurs ne le sont pas, mais lui devrait l’être ? Il a une posture de sélectionneur, pas d’entraineur. A un moment ça ne fonctionne pas avec Vladimir Petkovic. On en est à quatre défaites d’affilée, il va falloir qu’on trouve une solution, et ce n’est pas toujours que de la faute de Laurent Koscielny et des autres […] Pour avoir été à Bordeaux la semaine dernière et en avoir discuté, il n’y a aucune dynamique collective de club que Petkovic a impulsé. En fait, il est venu, il s’occupe des pros, et basta. Il n’y a aucune connexion avec le centre de formation, etc. Oui, le club est désorganisé, mais tu peux aussi avoir quelqu’un qui arrive avec un regard nouveau, extérieur, et qui essaye de fédérer des énergies autour de sa personne, de l’équipe professionnelle, et de regarder un peu ce qui se passe au centre de formation… Là, tu as l’impression, et pourtant j’ai un immense respect de ce qu’a fait Petkovic avec la Suisse, qu’il subit tout ».

La Chaine L’Equipe

Retranscription Girondins4Ever