Yon Ecenarro : « Il faut essayer de casser les codes… avoir envie de te cabosser la tronche pour le mec avec qui tu joues à côté »

Sur France Bleu Gironde, Yon Ecenarro, consultant pour la radio, était invité à réagir après la diffusion d’un passage où l’on entendait Franck Leboeuf et Bixente Lizarazu parler des fameuses confrontations entre Bordeaux et Strasbourg. C’était un duel pour la remontée en première division, lors de la saison 1991/1992. A cette époque, le mode « guerriers » était activé et les deux Champions du Monde 1998 étaient adversaires. Un mode qu’il manque aux Girondins cette saison et notamment pour un mode « maintien ».

« On n’est pas habitué à jouer ces places-là. Si on se met à jouer comme ils jouaient à l’époque… Bon aujourd’hui il y a un truc qui s’appelle la VAR (rires), ce n’était pas les mêmes époques. Les ingrédients qu’il faut y mettre c’est dans le discours peut-être et dans la volonté de s’y filer comme on dit. C’est surtout des principes de cohésion mais je pense que déjà à la base, les joueurs devraient l’avoir en eux, se rendre compte de ce qu’il se passe. Certes, le fait de joueur encore sans le public, ça n’aide pas… Il y a plein de contextes aussi, je ne veux pas les dédouaner de certains trucs. Je serais pour afficher les déclarations, le classement tous les jours ou presque. Il faut essayer de casser les codes, pendant une semaine tu ne vas pas t’entraîner, tu pars au Cap Ferret, tu vas pêcher, tu fais ce que tu veux, tu passes du temps ensemble. On a fait une mise au vert cette saison et on a gagné à Troyes… Je ne dis pas que ça marche à tous les coups mais ce groupe manque de vie en commun, je ne parle même pas de football mais de la vie des gens qui te permet d’avoir envie de te “cabosser” la tronche pour le mec avec qui tu joues à côté, et ça dans les places que tu joues, c’est primordial »

Retranscription Girondins4Ever