Issouf Sissokho : « La première fois qu’on dit que j’allais aller à Bordeaux, je n’y croyais pas. Bordeaux est un grand club »

(Photo by Pierre Costabadie/Icon Sport)

Issouf Sissokho a été invité à se remémorer sa signature aux Girondins de Bordeaux.

« J’ai commencé dans un petit centre au quartier, à 7-8 ans. Après, j’ai fait toute ma préformation là-bas jusqu’à 16-17 ans. Je suis ensuite partie à l’Académie, et je suis arrivé aux Girondins. J’étais avec l’équipe U17 au Mali, on est allés jouer des éliminatoires à Dakar. Les recruteurs m’ont vu. On m’a dit de venir faire un essai, mais je n’avais pas 18 ans. On m’a ensuite proposé un contrat avec option d’achat pour le transfert, et je suis arrivé en janvier. Je n’ai pas fait d’essai, je suis arrivé directement. Mais comme c’était une option d’achat, il fallait que je fasse mes preuves. J’ai signé, et je suis content […] J’avais vraiment confiance en moi en réalité. Je voulais jouer et montrer ce que je savais faire. Quand je suis arrivé, je ne suis pas tombé au bon moment, il y avait le Covid. J’ai joué deux matches avec la réserve, puis ça s’est arrêté. Je n’étais pas content, je me demandais comment ça allait se passer comme je ne jouais pas… Je ne voulais pas retourner au pays ».

Quel regard avait-il des Girondins lorsqu’il était au Mali ?

« Bordeaux, c’est un grand club, on le sait. Même au Mali, tout le monde connait Bordeaux, c’est un grand club. Cheick Diabaté, Abdou Traoré, des joueurs maliens sont passés à Bordeaux. La première fois qu’on dit que j’allais aller à Bordeaux, je n’y croyais pas. Je me demandais si c’était vrai. J’ai toujours rêvé de jouer dans le championnat français. Même si on est actuellement dans un moment difficile, cela reste un grand club. Je suis très heureux d’être ici ».

Retranscription Girondins4Ever