La mémoire d’Emiliano Sala bafouée par des « abrutis » niçois, Christophe Galtier les dézingue !

Il y avait un match qui était suivi par bon nombre de supporters des Girondins ce Mercredi, c’était le match en retard entre Nice et Saint-Etienne. Si le score final est favorable à Bordeaux car il nous maintient encore en vie en Ligue 1, c’est un autre évènement qui aura marqué ce match et dont on se serait bien passé…

A la 9ème minute de jeu, un groupe de supporters niçois, très connu des autres supporters pour être dans le viseur pour des faits scandaleux, des bagarres, des insultes, des provocations et d’autres faits de violences, s’est mis à chanter des paroles HONTEUSES, SCANDALEUSES, DEGOUTTANTES, HORRIBLES et on pèse nos mots… Le joueur ciblé ? Le malheureux Emiliano Sala, décédé dans un accident tragique dont on se souvient tous…

 

La raison de ce chant ? Aucune, si ce n’est que les niçois ont perdu la finale de la Coupe de France face à Nantes, dernier club de l’attaquant argentin, alors que la rencontre se disputait face à Saint-Etienne. Le monde du football et extra football a commencé à réagir partout sur les réseaux, le club de Nice a fait un petit communiqué, mais Christophe Galtier s’est exprimé :

 

« Je n’ai pas d’adjectifs pour définir ce que j’ai entendu. Une des premières réactions dans le vestiaire croyez moi, ce n’étaient pas des chants, ce n’étaient pas des cris de joie, ce n’étais pas un soulagement, c’est ce que les joueurs ont entendu. Je sais que le club est intervenu à travers un communiqué et au nom de mon vestiaire, de mon staff technique, de mon staff médical, de mes joueurs, on tient à présenter nos excuses à la famille d’Emiliano Sala, des excuses aussi au FC Nantes. On peut entendre beaucoup de choses dans un stade mais souvent on dit ces derniers temps que finalement les tribunes, je parle de quelques personnes mais qui ont chanté quand même assez fort… quelques personnes, mais il n’y en avait pas que trois ! Et s’ils ne sont pas content ils ont qu’à se présenter au camp d’entraînement, je leur dirait la même chose. On dit que les tribunes sont les reflets de la société, si c’est ça notre société, croyez moi on est dans la merde ! On est vraiment dans la merde. Ce que j’ai entendu c’est inadmissible. On a chambré nos joueurs je veux bien, il y a eu des insultes aussi sur Madame Frappart. Jusqu’à preuve du contraire elle ne nous a pas fait perdre la finale, nous l’avons perdu la finale. Je ne vois pas ce que vient faire la mémoire de quelqu’un qui est décédé dans un accident tragique… Pour moi c’est surréaliste…. (très ému) Je n’ai pas de mots… Je n’ai pas de mots… Qu’ils restent chez eux… Qu’ils restent chez eux… On ne peut pas entendre ça dans un stade, on ne peut pas entendre ça dans un stade, qu’ils restent chez eux ! Si c’est pour insulter des morts, qu’ils restent chez eux. Si c’est pour envoyer des bouteilles qu’ils restent chez eux ! On gagnera sans ces personnes là ! »

Retranscription Girondins4Ever.

La réaction de Christophe Galtier :