Hervé Bugnet : « Les joueurs, quoi qu’il advienne, ils vont retrouver quelque chose derrière. Mais les salariés… »

Sur ARL, Hervé Bugnet, a été invité à réagir aux larmes de Jaroslav Plasil, au terme de l’énième défaite des Girondins de Bordeaux face au SCO d’Angers. L’ancien attaquant bordelais souhaite également avoir une pensée pour les nombreux salariés du Club.

« Ce qui me fait le plus mal là-dedans… Les joueurs, quoi qu’il advienne, ils vont retrouver quelque chose derrière. Mais ce qui me fait le plus mal c’est qu’il va y avoir énormément de salariés au club qui vont se retrouver sur le carreau, sur la paille. Il y a des familles qui vont se retrouver sur la paille à cause de cet événement-là. C’est ce qui me chagrine le plus. Après, un footballeur professionnel… J’ai vécu une descente avec Martigues, je m’en suis relevé derrière, j’ai fait douze ans professionnel… J’ai pu m’en relever. Mais pour les salariés du club… On parle d’une centaine de personnes licenciées, et c’est ce qui me ronge le plus en moi. Il y a des gens qui sont au club depuis 20-25-30 ans, et demain on va leur dire que c’est terminé parce que le club descend. Ce sera très compliqué à ce niveau-là. Maintenant, le problème, c’est que c’est trop tard. C’est trop tard ».

Retranscription Girondins4Ever