Alain Roche : « Bordeaux ? Il faut une révolution dans ce club »

Alain Roche s’est exprimé sur la situation actuelle des Girondins de Bordeaux, qui filent en Ligue 2.

« L’héritage est là depuis plusieurs années. On se sauve à la dernière ou l’avant dernière journée… Les entraineurs passent… […] On est toujours un peu surpris, quand même. On a senti les prémices que ça n’irait pas à partir de janvier-février. Après, on peut toujours se sortir d’une situation difficile en début de saison, mais la gestion, je trouve, humaine, a été catastrophique. Il ne faut pas oublier que dans le foot, les personnes qui vous sauvent de la merde, ce sont les joueurs. Même si vous n’êtes pas contents de certains, il faut les mettre dans les meilleures conditions. On ne peut pas dire que tout au long de cette saison, ça a été le cas, avec des recrues étrangères, 13 recrues qui ne connaissaient pas le championnat, ou très peu. Beaucoup de joueurs en prêt… Des joueurs cadres et extrêmement professionnels comme Benoit Costil, Laurent Koscielny, qui ont été jetés en pâture. Des supporters abusés par une direction aussi… Même si je pense qu’il faut une révolution dans ce club. Le problème financier est là depuis trois ans, je l’ai vécu l’année dernière, on n’a pas pu recruter un seul joueur. On le connait le problème financier. Là, 13 joueurs sont arrivés, donc le problème financier était moindre. Mais ce ne sont pas que ces joueurs qui arrivent qui peuvent se faire sauver d’une situation difficile, ce sont des joueurs qui aiment le club, qui sont du club, et qui vont tout faire pour que le club s’en sorte. Après, est-ce que les sept joueurs en prêts sont prêts psychologiquement pour sauver un club, je n’en suis pas persuadé. Quand il y a 15 jours je vois l’équipe sur le terrain, avec 10 joueurs qui sont arrivés cette saison, je me dis que non, non, non… Est-ce que David Guion a eu les mains libres aussi pour constituer, et faire des choix ? Quand je vois Fransérgio qui a été mauvais toute cette saison, et qu’il joue encore les derniers matches… Oui, on se pose des questions ».

Puis l’ancien directeur sportif s’est exprimé sur la fronde des supporters face à Lorient.

« Je comprends le mécontentement des supporters. Comment l’exercer, souvent en criant ou en jetant du papier toilette… Ce qui me dérange c’est d’essayer d’arrêter le bus, et d’insulter les joueurs, pour un dernier match, là non… Mais un certain groupe de supporters s’est trompé de combat aussi. Attention. Bien sûr qu’ils ont été abusés par Gérard Lopez. Il y a une partie des supporters qui a balancé pas mal de choses sur Laurent Koscielny, sur Benoit Costil, et d’autres ».

Canal+Sports

Retranscription Girondins4Ever