Alain Giresse : « On ne connaissait pas ces soucis avant aux Girondins : le club était carré, en place, avait un cadre fort »

Dans Sud Ouest, l’ancien meneur de jeu bordelais, Alain Giresse a expliqué qu’il y avait depuis quelques années un manque de coordination au sein du club au scapulaire, et c’est pour cela que le rôle de coordinateur sportif aurait pu lui coller à la peau.

« Dans la chaîne de haut en bas, je ne sais pas s’il y avait vraiment de la coordination. J’ai discuté avec des partenaires qui me disaient qu’ils n’étaient pas très heureux. Quand toute la sphère a des choses à redire, c’est que ça ne tourne pas rond. On ne connaissait pas ces soucis avant aux Girondins : le club était carré, en place, avait un cadre fort. Le joueur qui arrive doit ressentir ça. Par nature, il va toujours chercher des prétextes. S’il entend partout – ceci ne marche pas ; untel fait ça -, il ne va retenir que ça. Il faut faire en sorte que le club redevienne une institution forte et qui avance d’une seule voix. Lorsque le club est remonté aussitôt en 1992, il y avait autour une dynamique, un élan commun. Les Américains ont tout cassé ».

« Le petit prince de Lescure » a également commenté le fait que l’objectif de la saison prochaine serait la remontée immédiate. Il s’agit quelque chose de logique de l’annoncer pour Alain Giresse.

« Que vous le disiez ou pas, les Girondins seront attendus partout. Quand on voit comment certaines équipes habituées à la L1 se sont enlisées en L2, mieux vaut ne pas y rester longtemps. La place des Girondins est en L1, il est normal et obligatoire de l’affirmer ».