Yon Ecenarro : « Cela fait deux fois qu’on passe la DNCG façon un peu ric rac, on dit jamais deux sans trois mais j’ai peur pour la troisième qu’on doive montrer patte blanche »

(Photo by Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport) – Photo by Icon sport

Sur France Bleu Gironde, dans l’émission 100% Girondins, Yon Ecenarro, consultant pour la radio, s’est exprimé sur la situation financière du club. Un trou de 40M€ à combler, Gérard Lopez qui doit sortir 20M€ de sa poche, un budget très élevé pour la Ligue 2…

 

« Il va falloir gratter un ticket de l’Euromillion mais il faudra prendre ce ticket au nom des Girondins, que l’argent ne parte pas ailleurs. Je préfère en rigoler… C’est un domaine que je maîtrise moins mais c’est sûr qu’il y a des données auxquelles on ne pourra pas échapper. Je pense que ça fait deux fois qu’on passe la DNCG façon un peu ric rac, on dit jamais deux sans trois mais j’ai peur pour la troisième qu’on doive montrer patte blanche mais sérieusement. Donc oui, ça annonce des coupes drastiques, ça annonce des restructurations et donc des licenciements et c’est très triste pour le personnel et notamment une partie du personnel qui est là depuis très très longtemps. Il va falloir essayer de rebondir, j’essaye de me dire que même avec un petit budget on peut travailler bien mais il va falloir qu’on soit fixés assez vite pour travailler assez vite. Si on est en Ligue 2, la saison reprend aux alentours de fin Juillet. Quand on voit Toulouse, ils ont fait un onze type pour 5M€ ! Il a coûté le prix de Fransérgio. […] Il va falloir vite se retrousser les manches. Je pense qu’Admar Lopes, si c’est toujours lui qui est là, pour moi il a été nul en tant que directeur sportif mais je pense que c’est un très bon scout. Il va falloir très vite renforcer tout ça, niveau DG, niveau présidence, quelqu’un qui soit un financier, qui voit si c’est viable ou non. Les idées je pense qu’Admar Lopes peut les avoir. Il a fait des boulettes cette année mais il ne s’est pas planté sur tout, notamment la deuxième partir de mercato. C’est faisable mais il va falloir qu’il s’entoure. »

 

 

Retranscription Girondins4Ever