Clément Carpentier : « Quand tu gagnes 6 matchs sur 38, encaisses 91 buts et manques de professionnalisme quotidiennement, tu ne mérites pas la Ligue 1 »

Plusieurs journalistes bordelais ont réagi à la descente des Girondins de Bordeaux, à commencer par Clément Carpentier de 20 minutes.

« Les Girondins sont officiellement relégués en Ligue 2 ! Il n’y a AUCUN regret à avoir. Quand tu gagnes 6 matchs sur 38, encaisses 91 buts et manques de professionnalisme quotidiennement, tu ne mérites pas la Ligue 1. L’échec sportif est immense. Il y aura deux priorités pour les Girondins : remettre de L’IDENTITE (entraîneurs, joueurs, etc) et de L’ORDRE (à tous les étages). Comme le disait récemment un certain Bixente Lizarazu, chacun doit savoir rester à sa place pour qu’un club travaille bien ».

https://twitter.com/EmeryTaisne/status/1528115485425946625?s=20&t=x-ChYYeGWWxCFoicp5dk4w

Emery Taisne, correspondant L’Equipe, s’est montré également déçu, semblant réaliser.

« On a beau le savoir d’avance, les Girondins de Bordeaux en Ligue 2, on ne s’y habitue pas… ».

Puis ce fut également le cas de Laurent Crocis, journaliste pour France Football, qui se projette déjà sur la prochaine étape : la DNCG.

« Une pensée pour tous ceux qui comme moi ce soir sont plongés dans une immense tristesse. L’épilogue d’une saison catastrophique. Remonter ne sera pas une évidence. En espérant que les choix sportifs à venir seront meilleurs que ceux de la saison en cours. La descente des Girondins est logique. Seulement 6 victoires et des déculottées bien trop nombreuses. Désormais la question est de savoir si le passage devant la DNCG va se dérouler sans encombres ».

Même chose pour le consultant de France Bleu Gironde, Yon Ecenarro.

« On le voyait venir, on se forçait parfois à y croire par amour éperdu pour notre club mais le couperet est tombé : nos Girondins sont relégués, bons derniers de Ligue 1. Saison catastrophique de bout en bout, tristement historique. Prochaine étape: la DNCG. LE match à ne pas perdre… ».

Quant à Raphaël Perry, journaliste AFP, les prochaines affiches auront quelque chose… d’historique.

« En championnat, Bordeaux n’a plus croisé le PFC depuis 1979, Niort (1988), Laval (1989), Annecy et Rodez (1992), Le Havre (2009), Grenoble (2011), Valenciennes et Sochaux (2014), Bastia (2017), Caen et Guingamp (2019), Amiens (2020), Dijon et Nîmes (2021). N’a jamais affronté Pau ».