Gérard Lopez : « J’avais une vision de ce que devait être le capitaine. Il faut prendre des décisions, et il y a aussi d’autres éléments, dont je ne vais pas parler »

Sur RMC, Gérard Lopez a été invité à s’exprimer sur son choix d’écarter Laurent Koscielny en début de seconde partie de saison, lui qui estimait que les joueurs d’expérience ne remplissaient pas pleinement leur rôle.

« N’ayant pas beaucoup de temps, j’ai le regret de ne pas avoir modifier beaucoup plus le sportif, le vestiaire, etc, parce que j’ai été déçu – mais ils le savent – par une série de joueurs d’expérience, sur leur capacité à porter les jeunes. Il n’y en a pas eu, pour être clair ».

Et plus précisément sur Laurent Koscielny, donc ?

« La défense a été catastrophique mais parce que dans la tête, les joueurs n’ont pas été capables de faire ce qu’il fallait faire […] La mise à l’écart de Laurent Koscielny ? C’était une action parmi tant d’autres. S’il m’a déçu plus que les autres ? Non, j’avais une vision de ce que devait être le capitaine, et puis voilà, c’est tout. Il faut prendre des décisions, et il y a aussi d’autres éléments, dont je ne vais pas parler ici […] Il y a eu autant de buts avec Laurent Koscielny que sans Laurent Koscielny, oui, donc le problème était le groupe et non pas un joueur. Je n’en ai pas fait une affaire, de Laurent Koscielny. Vous avez en début de saison donné certaines responsabilités à quelqu’un, et si vous pensez que cette responsabilité n’est pas portée, il y a des décisions qui sont prises, point barre. Il n’y a pas à épiloguer. Il n’était pas d’accord, moi j’étais dans mon droit entre guillemets. Et les raisons pour lesquelles j’ai pris cette décision, elles restent avec moi, lui, et dans le vestiaire, c’est tout, point barre »

Retranscription Girondins4Ever