Eric Bédouet revient sur le jour où il a appris sa fin avec les Girondins

Dans Sud Ouest, le désormais ex-préparateur physique (historique) des Girondins de Bordeaux, Eric Bédouet, est revenu sur le moment où il a appris son départ du club. « C’était triste. Après la mise à l’écart de Jean-Louis (Gasset) et Ghislain (Printant), Admar Lopes a demandé à Jaro et moi de prendre en charge le groupe lors du stage à La Baule et pour le dernier match amical (à Troyes, 1-1). Je me doutais que je serais viré et j’ai dit à Jaro : tu es un jeune entraîneur, utilise cette expérience. Fais les séances. Ça s’est très bien passé. Au retour, je suis allé voir Admar Lopes. Ça a duré deux minutes. Il m’a répondu que Vladimir Petkovic arrivait avec son staff, qu’il n’avait pas besoin de mes services. J’ai dit qu’alors, on arrêtait là. Depuis, je ne suis revenu au Haillan que pour des papiers et, sans le dire, lorsque je fais mes sorties à vélo ».

Aujourd’hui, à 68 ans, il pourrait profiter de sa retraite et de sa famille – de qu’il doit probablement faire, d’ailleurs – mais le football lui manque et il aimerait y revenir, pour exercer et transmettre, pourquoi pas dans une sélection étrangère. « Couper un peu fait du bien mais ça m’embête de ne pas travailler. J’ai envie de transmettre ce que je sais, ma méthode. Ça fonctionne : ça a été testé, prouvé, j’ai eu la chance de le faire en centre de formation, avec les pros et en équipe de France ».