Yannick Fischer : « Les plus vieux comme moi ne font que le sable, et ils se reposent l’hiver »

Yannick Fischer, ancien joueur des Girondins de Bordeaux, et aujourd’hui dirigeant de la section Beach Soccer de Saint-Médard-en-Jalles, s’est exprimé sur cette discipline.

« La sable a ses particularités, et si on cherche à jouer comme on joue sur herbe, c’est extrêmement compliqué. Même tactiquement, c’est différent… Il y a beaucoup de différences mais en même temps, c’est une grosse complémentarité parce que c’est faire autre chose que du foot sur herbe, ça peut être aussi pour une réathlétisation… Ce n’est pas une concurrence, beaucoup l’ont compris : il y en a qui jouent sur herbe pendant la période hivernale et qui basculent sur le sable. Les plus vieux comme moi ne font que le sable, et ils se reposent l’hiver (sourire). Les gestes sont plus aériens, parce que le sable incite à ça. Il n’y a pas de règle à ce niveau-là. J’ai eu l’occasion et l’opportunité de connaitre ce sport, cela fait un moment que j’en fais, je me suis éclaté, j’en ai bien profité… J’incite tous les gens à venir un petit peu. Ce n’est pas pour ça qu’ils aiment ça, et ce n’est pas pour ça qu’ils reviennent : il n’y a pas de règle […] Plaisir, spectaculaire, fun et dur… Ce sont les quatre mots qui résument ce sport. Dur, mais c’est aussi dans ces situations qu’on en retient du plaisir de mon point de vue. C’est cette complémentarité qui fait qu’il faut venir dans le sable de temps en temps pour voir à quoi ça ressemble ».