Alain Anziani : « M6 a aussi sa part de responsabilité au-delà des joueurs sur le terrain, bien sûr »

Sur France Bleu Gironde, Alain Anziani, le maire de Mérignac et le Président de Bordeaux Métropole, s’est exprimé sur sur la situation actuelle du club au scapulaire, lui qui a contacté la ministre des sports avec notamment Pierre Hurmic. (pour une réponse tombée mercredi soir).

« Les prochaines démarches ? Il faut faire très vite. Il faut le faire avant qu’évidemment les calendriers soient lancés et les compétitions commencent. Il faut le réunir très vite pour que le CNOSF puisse trouver une solution. On ne lâche pas, on a besoin de ce club professionnel. Après le CNOSF, il y a la possibilité de saisir le tribunal administratif ».

L’élu fait le constat que depuis qu’M6 a vendu le club, rien n’a tourné réellement rond.

« Depuis le départ de M6, on a l’impression qu’on est dans le flou, qu’on est dans l’improvisation et que, évidemment, Gérard Lopez a pris sa part. Mais Gérard Lopez a été le seul à mettre 10 millions sur la table l’année dernière et je n’oublie pas. M6 a regardé les 100 millions que cela représentait dans sa caisse, mais il n’y a pas eu le souci du territoire aquitain et girondin. Donc, M6 a aussi sa part de responsabilité au-delà des joueurs sur le terrain, bien sûr. En fait, c’est une mauvaise histoire qui s’est nouée depuis quelques années ».