Thibaud Leplat : « Remonter, si c’est pour redescendre la saison suivante, ça ne sert à rien. Un club comme Bordeaux a un certain standing, il vaut mieux faire comme certains clubs, prendre le temps »

(Photo by Franco Arland/Icon Sport)

Sur RMCThibaud Leplat a expliqué ne pas voir une remontée immédiate des Girondins de Bordeaux en Ligue 2.

« L’imprudence à mon avis cette saison, ce serait de parier sur une remontée immédiate. Tu as deux contraintes. Le mercato extrêmement tardif, donc tu peux perdre des points, sur une Ligue 2 où il n’y a que deux montées. Tu ne peux pas te permettre de perdre beaucoup de points dans ce championnat, Saint-Etienne sera sur une dynamique aussi. L’imprudence serait de se dire qu’ils remontent dès l’année prochaine. A mon humble avis, et ça ne concerne que moi, il faudrait parier sur une montée au pire dans trois saisons, et au mieux la saison prochaine, mais parier sur deux saisons pour restructurer le club, restructurer l’organigramme, pour ensuite installer une dynamique qui permet de monter correctement en Ligue 1. Parce que remonter, si c’est pour redescendre la saison suivante, ça ne sert à rien. Un club comme Bordeaux a un certain standing, il vaut mieux faire comme certains clubs, prendre le temps ».

Puis le consultant commenta le fait que le stade soit plein pour la réception de Valenciennes samedi.

« Au-delà de l’aspect purement gratuit, pourquoi les 22000 places sont parties aussi vite ? Parce que là, il se passe quelque chose dans l’histoire du club. Les gens veulent participer à ça. Quand tu as un récit, quand tu as un storytelling, quelque chose de commun, une identité narrative, au-delà du ‘on va vendre des joueurs plus chers et on va se faire plein de sous’, bah, là, les gens adhèrent, et ça fonctionne. Alors, ils viennent de s’en rendre compte, mais cela fonctionne ! Quand tu racontes une histoire en disant ‘on a besoin de vous pour sauver le club’, ça fonctionne. C’est une histoire comme une autre, mais les gens ne croient qu’aux histoires. Si tu veux les faire venir, il faut que tu racontes une histoire, qui soit commune à tous. C’est ça un club ».

Retranscription Girondins4Ever