Benoit Costil : « La sélection ? J’espère pouvoir y repenser à un moment mais il faut reconnaître que j’en suis loin »

Dans L’Equipe, l’ancien gardien des Girondins de Bordeaux, Benoit Costil, a confié qu’il n’avait jamais pensé arrêter sa carrière professionnelle avant de signer pour une saison à l’AJ Auxerre.

« Non, je n’y ai pas pensé pendant cette période. Une fois chez moi, en Bretagne, j’avais envie de me préparer pour reprendre. Je me suis fixé une date (le 27 juin) en regardant un peu les reprises dans les clubs. Puis j’ai un peu modifié ma préparation en raison de l’offre qui ne s’est pas finalisée. Christophe Revel (entraîneur des gardiens qu’il a connu à Rennes) m’a aidé en me faisant faire des entraînements spécifiques, donc je suis arrivé avec un retard minime ».

Malheureusement, et ce même s’il réalise une bonne saison avec Auxerre, il sera difficile pour l’ancien portier bordelais de rejoindre l’Equipe de France en tant que troisième gardien, pour la prochaine Coupe du Monde.

« Très honnêtement, c’était encore un objectif à l’automne dernier. Aujourd’hui, je n’y pense pas. J’espère pouvoir y repenser à un moment mais il faut reconnaître que j’en suis loin. Je suis vraiment ambitieux, j’ai l’envie de performer et j’ai toujours été un outsider chez les Bleus. Au final, pendant sept ans, j’ai réussi à pointer le bout de mon nez en sélection. Si je peux le refaire, ce sera avec grand plaisir. »