Le point sur la situation après la décision de la DCNG, une masse salariale à revoir rapidement à la baisse

Un petit peu plus tôt la DNCG, par l’intermédiaire d’un court communiqué, a annoncé un « encadrement de la masse salariale et des indemnités de mutations au Budget présenté par le Club » des Girondins de Bordeaux. La longueur de ce communiqué n’a pas tardé à faire réagir, notamment Vincent Romain (journaliste Sud-Ouest). « Commission belge des licences : document public de plus de 10 pages pour expliquer la décision sur un club, chiffres et données à l’appui. Transparence totale. DNCG française : 1 ligne et demie pour donner une décision, zéro explication, zéro transparence. Opacité totale ».

Et puis difficile d’y voir plus clair aussi. Qu’est-ce que cela veut dire ? Que va devoir faire le club lors de ce mercato ? Emery Taisne, journaliste l’Equipe, s’est aussi posé la question après le verdict de la DCNG, même s’il a souligné le potentiel problème. « Pour le décryptage – et les 2 lignes lapidaires de la DNCG n’aident pas – gros point d’interrogation sur la marge de manœuvre dont vont disposer les Girondins à l’instant T sachant que leur masse salariale est déjà supérieure à celle présentée dans le budget à la DNCG ».

C’est donc bien là que le bât blesse. « La masse salariale du club est actuellement supérieure de 5M€ à celle qui a été présentée devant la DNCG » selon les informations de l’Equipe. Selon plusieurs sources, notamment Clément Carpentier sur France Bleu Gironde et Sud-Ouest, le club avait budgété une masse salariale d’environ 14 millions d’euros. Elle serait donc aujourd’hui aux alentours des 19 millions d’euros.

Vous l’aurez donc compris, et c’était de toute façon ce qui était prévu au départ, la direction va devoir lancer une opération dégraissage de l’effectif afin de baisser au maximum cette masse salariale avant de pouvoir se renforcer. Les « lofteurs » (Abdel Médioub, Edson Mexer, Rémi Oudin, Mbaye Niang, Paul Baysse, Enock Kwateng et Mehdi Zerkane) et les joueurs qui ont de gros salaires avec une belle valeur marchande (Junior Onana, Hwang Ui-Jo) seront certainement poussés vers la sortie le plus rapidement possible. Car à ce jour, même les contrats de Yoann Barbet, Vital N’Simba et celui à venir de Jonas Lossl, ne peuvent être homologués…

En attendant le temps presse. Le championnat a déjà commencé et le mercato ferme ses portes dans moins d’un mois maintenant.