Laurent Brun : « J’ai vu des garçons ruinés physiquement, qui ont taclé, qui se sont jetés, qui ont stoppé des amorces de contre-attaques, d’un genou, d’un bout de pied, d’un tacle glissé… Ça me fait plaisir quoi  ! »

(Photo by Dave Winter/FEP/Icon Sport) – Photo by Icon sport

Sur ARLLaurent Brun a évoqué ce qui pourrait être l’objectif de cette pour les Girondins de Bordeaux : la remontée en Ligue 1. « Il y a un vrai challenge maintenant, celui de la remontée. Je ne sais pas si l’objectif sera atteignable, on n’en sait rien. En tout cas, il y a déjà le challenge de bien jouer, de se défoncer, de jouer pour ses couleurs, avec des garçons qui ont l’habitude de porter le scapulaire, mais quelques échelons plus bas, accompagnés de quelques pros qui étaient là l’année dernière ».

Face à Valenciennes, le journaliste a en tout cas apprécié l’attitude des jeunes.

« Les jeunes bordelais ont été valeureux, entreprenants, et solides derrière, au milieu, présents dans les duels. Pour des jeunes garçons, ce n’est pas mal. Bien sûr que j’ai entendu dire que ça jouait trop vers l’arrière, mais ce n’est pas forcément refuser le jeu, c’est aussi se rassurer, être soudés, ça crée une solidarité… On a des garçons qui sont en apprentissage du très haut niveau, parce que la Ligue 2 c’est quand même du très haut niveau, le niveau pro […] Je suis content d’avoir vu ces garçons se la donner à fond avec leurs qualités, leurs défauts, leurs imperfections, mais leur volonté et ça, ça me fait plaisir. C’est tout. J’ai vu des garçons ruinés physiquement, qui ont taclé, qui se sont jetés, qui ont stoppé des amorces de contre-attaques, d’un genou, d’un bout de pied, d’un tacle glissé… Ça me fait plaisir quoi ! Ils ont été propres dans les tacles, incisifs, corrects ».

Mais également l’attitude des supporters, qui ont répondu présent.

« 19200 personnes, et c’est bien, même s’il y avait une gratuité. C’est bien, ça booste les joueurs. Je me disais à un moment donné qu’il ne fallait pas que ça les paralyse ces jeunes joueurs, parce qu’ils n’ont pas l’habitude de jouer devant 20000 personnes non plus… je trouve que ça les a peut-être galvanisés ».

Retranscription Girondins4Ever

Image