Badou Sambague : « Ce n’est a priori pas une bonne nouvelle. On va dire que la nouvelle positive est que cet encadrement peut être modifié à tout moment »

Sur France Bleu GirondeBadou Sambague, avocat mandataire et représentant de Sékou Mara et de M’Baye Niang, a réagi aux décisions prises par la DNCG à l’encontre des Girondins de Bordeaux.

« Ce n’est a priori pas une bonne nouvelle. On va dire que la nouvelle positive est que cet encadrement peut être modifié à tout moment, notamment quand il y aura des mutations dans l’autre sens, c’est-à-dire des sorties de joueurs. Naturellement si vous économisez des salaires, vous pouvez réinvestir ces salaires sur d’autres recrutements. Il en est de même pour la partie recrutement, c’est-à-dire les indemnités de mutation. Tous les frais de transfert des joueurs. Le club des Girondins va envisager le recrutement d’un joueur, naturellement il faudra que ce soit dans le cadre qui aura été fixé par la DNCG aujourd’hui […] Si c’est le même scénario que l’année dernière, à savoir s’il faut vendre avant de recruter ? Ça peut être le cas sauf si aujourd’hui ils ont déjà un excès de revenus qui leur permet déjà d’investir. Mais en tout cas les cas, pour passer outre ce plafond qui a été fixé par la DNCG, il faudrait trouver des solutions au niveau des sorties, qui à mon avis ont déjà été envisagées par le club. Il y a certains joueurs qui sont déjà sur le départ. On sait que c’est un mercato qui est assez lent, pas seulement pour les Girondins mais pour l’ensemble des clubs européens. C’est évidemment une option qui a été envisagée par le club que d’avoir des solutions de repli, et un gonflement de l’assiette de mercato ».

Retranscription Girondins4Ever