Julien Bée (Les Débriefeurs Gold FM) : « Je trouve ça bien qu’il y ait un vrai groupe qui soit né à Bordeaux. On l’a vu sur le but, on le voit à la fin du match, ils sont tous ensemble »

Dans Les Débriefeurs sur Gold FM, Julien Bée s’est exprimé suite à la victoire des Girondins de Bordeaux face aux Chamois Niortais (1-0), pour le compte de la troisième journée de Ligue 2 BKT.

 

« C’est vrai que ça a été poussif on ne va pas se cacher. On ne va pas se cacher qu’évidemment ça a été très poussif dans ce match mais les Girondins ont quand même réussi à prendre une victoire qui était importante à aller chercher. Maintenant, même quand c’est poussif, quand on est Bordeaux en Ligue 2 il faut aller chercher la victoire. »

 

Il a ensuite évoqué la jeunesse de ce groupe et cette solidarité, cette entente :

« Ce groupe est jeune mais il s’entend bien. On m’a un petit peu bousculé quand j’ai dit sur les réseaux que j’avais trouvé qu’un groupe était né, notamment à Rodez, et on le voit ce groupe s’entend bien. Ce sont des jeunes qui ont joué ensemble en National 3. Je trouve ça bien qu’il y ait un vrai groupe qui soit né à Bordeaux. On l’a vu sur le but, on le voit à la fin du match, ils sont tous ensemble, ils sont jeunes, ils ont envie de bien faire. Même si c’était poussif face à Niort on va retenir le positif, c’est que c’est un groupe solidaire, soudé. »

 

Il a aussi été question de l’attaque bordelaise :

 

« L’attaque n’a pas forcément été en vue face à Niort. C’est vrai qu’on a encore pu faire confiance à Logan Delaurier-Chaubet ou Dilane Bakwa qui ont par moments, dans ces 25 minutes où on a été bien, validé ce temps fort avec ce but de Logan Delaurier-Chaubet. On en peut pas dire encore qu’offensivement on soit très dangereux. Ces trois là s’entendent bien mais j’ai l’impression que Josh Maja est un peu perdu par contre dans cette équipe là. On n’a peut-être pas assez essayé de trouver Logan Delaurier-Chaubet et Dilane Bakwa sur les côtés. On a voulu peut-être un peu trop revenir vers le centre et c’est pour ça qu’on n’a pas réussi à se procurer 20 000 occasions dans ce match. »

 

Retranscription Girondins4Ever

 

Le podcast de l’après-match :