Yon Ecenarro : « C’est aussi pour ça qu’il est meilleur, il ne faut pas se leurrer »

Sur France Bleu Gironde, Yon Ecenarro, consultant pour la radio, a été invité à s’exprimer sur les choses qui avaient changé entre l’année dernière et cette année aux Girondins de Bordeaux sur le terrain.

« Un 4-3-3, comme celui-là, a surtout été une adaptation par rapport aux jeunes qui montaient en fait. Que dire… Ils compensent les efforts. C’est pour ça que même si tout n’est pas parfait, il y a Tom Lacoux, capitaine à 20 ans, qui fait un travail de l’ombre, qui compense les courses de certains. Petit point noir c’est que sur une défense à trois, c’est bien d’avoir aussi des milieux qui ont de la vitesse, et que ce n’est pas le point fort de Danylo Ignatenko et de Fransérgio. Mais Fransérgio, a contrario de l’année dernière, il a un peu moins de pression sur lui. On sait que techniquement, il est capable de faire des superbes passes, de lancer, de se projeter. Comme il a moins de pression, c’est aussi pour ça qu’il est meilleur, il ne faut pas se leurrer. Il perd moins de ballons dangereux. Mais il y a un état d’esprit où, quand même, l’on voit que ça ne fait pas de passes latérales. A certains moments, c’était attaque-défense, attaque-défense… Ce sont trois joueurs plus matures au milieu de terrain, et dans l’esprit cela change complètement. On voit que les mecs s’épuisent. Samedi dernier, on avait 60% de possession, mais c’est nous qui avons commis le plus de fautes quand même, 12 contre 8. Cela veut dire qu’on a une certaine agressivité, que Danylo Ignatenko en a pas mal pour lui parce qu’à certains moments il est un peu dépassé…  C’est contré dans le dos, un milieu un peu déplumé… Il y a à boire et à manger mais pour l’instant, on le dit tous, l’état d’esprit est super. Je pense qu’on va vite repasser avec minimum un ou deux milieux de plus, en 3-5-2. Je le sens bien venir rapidement quand on aura nos recrutes ».

Retranscription Girondins4Ever