David Guion : « J’ai vraiment hâte qu’ils fassent partie du groupe, parce qu’ils le méritent, et qu’ils partagent aussi les émotions avec nous tous »

Sur ARL, l’entraineur des Girondins de Bordeaux, David Guion, s’est exprimé sur le schéma en 4-3-3 qu’il mit en place pour les jeunes.

« Tous les entraineurs vous le diront. Si vous prenez un groupe de 16-18 garçons et que vous ne changez pas, logiquement, au bout de six ou sept semaines, il y aura des principes qui émergeront. Tous les entraineurs vous le diront. Alors, après, évidemment, peu importe les principes, c’est propre à chaque coach et chaque entraineur. La difficulté a été de s’adapter aux jeunes. Il fallait que je trouve un système où ça pouvait les mettre en valeur, et qu’ils puissent s’épanouir également, et que physiquement cela puisse tenir : c’était ça la difficulté. Donc on l’a cherché avec le staff, et pour l’instant je trouve qu’ils sont assez présents sur ces principes de jeu, en effet ».

David Guion sait désormais qu’il va pouvoir compter, pour le prochain match, sur les recrues.

 « Je suis vraiment content car vous avez vu comment on a fini, carbonisés… Les gars avaient des crampes. Les garçons en plus meurent d’envie de rentrer dans le groupe, de vivre aussi des émotions avec leurs collègues parce qu’ils sont là la semaine, ils partagent beaucoup de choses, mais il leur manque l’adrénaline de la compétition. Donc j’ai vraiment hâte qu’ils fassent partie du groupe, parce qu’ils le méritent. Je l’ai déjà dit, ils ont été exemplaires depuis deux mois… Il faut aussi qu’eux rentrent dans ce groupe-là, et partagent aussi les émotions avec nous tous ».

Puis le coach bordelais commenta le classement des Girondins, premiers au bout de 7 journées.

« Cela veut dire que les jeunes travaillent bien, qu’on est sur une bonne dynamique, cela veut dire qu’il y a du bon travail de fait de tout le monde. Mais je sais aussi que c’est un marathon. On n’est qu’à la 7ème journée et pour l’instant, évidemment, on a 14 points, c’est bien. Mais à la 7ème journée, pour l’instant, ça ne veut rien dire. Je sais très bien, et je connais assez bien la Ligue 2, pour savoir que chaque match est important. C’est vraiment très difficile d’aller jusqu’au bout, c’est un long marathon. C’est bien, évidemment, je préfère encore une fois être là, mais ce n’est pas un aboutissement »

Retranscription Girondins4Ever

Image

Image