Thomas Jacquemier : « Même si on est un peu enclavé par rapport au reste de la Ligue 1 et Ligue 2, on essaie dès que possible de prendre le train »

Avec en toile de fond la polémique concernant les transports des équipes professionnelles pour participer aux rencontres de Ligue 1 ou Ligue 2 – et l’on pense évidemment au Paris Saint-Germain qui, par l’intermédiaire de Kylian Mbappé ou Christophe Galtier ont plutôt pris cela à la dérision/légère –Thomas Jacquemier, le directeur général des Girondins de Bordeaux, sur France Bleu Gironde, a expliqué les efforts du club à ce niveau. Il est à noter que le club au scapulaire n’a pris qu’une seule fois l’avion cette saison, pour se rendre à Grenoble.

« On est totalement conscient que les déplacements en avion des joueurs, ce n’est pas idéal ! D’abord d’un point de vue écologique, c’est pas terrible du tout ! Ensuite, ce n’est pas une très bonne idée sur le plan économique et financier. Du coup, même si on est un peu enclavé par rapport au reste de la Ligue 1 et Ligue 2, on essaie dès que possible de prendre le train comme le week-end dernier pour aller à Paris ou le bus […] Grenoble, c’est l’exemple typique où à un moment donné si on veut avoir un temps de trajet décent pour que les organismes digèrent le voyage, l’avion reste malheureusement le moyen le plus intéressant pour limiter la fatigue. Là, on ne peut pas faire beaucoup mieux que ça. En revanche, je le répète dès qu’on peut, on utilise le train ou le bus […] Je pense que la notion d’effort, surtout dans le sport de haut niveau, ça passe aussi par l’effort de ne pas mal consommer son énergie. Je pense qu’on a une vraie responsabilité, voire un leadership à montrer sur le sujet ».