Yoann Barbet : « J’étais ému parce qu’en fait, une fois l’officialisation du club, j’ai appelé mes parents, mes grands-parents… »

Yoann Barbet est passé en conférence de presse. Le défenseur central des Girondins de Bordeaux est revenu sur cette longue période du mois d’août où il s’entrainait, mais il ne pouvait pas jouer.

« C’était délicat. C’était plus frustrant pour ma famille et mon entourage, c’est plus ça qui me dérangeait parce que moi, j’étais confiant à 100%, je savais que j’allais jouer. Mais expliquer ça aux gens, qui te disent que je peux aller dans tel club, mais je reste… Sauf que dans ma tête tout était décidé. C’était plus dur de rassurer mon entourage que de me rassurer moi-même. Je savais ce que je voulais et je savais qu’à un moment donné j’allais avoir l’opportunité de porter le maillot. Et ça y est, dans deux jours ce sera le cas. Je suis très content d’avoir tenu et je n’ai pas douté une seule fois »

Le soir de l’officialisation de sa signature, l’on vit une vidéo sur les réseaux sociaux où il semblait ému aux larmes. Il revint sur ce moment.

« C’est ma femme, j’ai envie de la tuer, mais ce n’est pas grave (rires). J’étais ému parce qu’en fait, une fois l’officialisation du club, j’ai appelé mes parents, mes grands-parents, et mes grands-parents étaient un peu émus donc c’est à ce moment-là qu’elle m’a filmé, je venais de raccrocher avec eux. C’était un bon moment à partager, et c’était surtout tout le stress, toute cette attente, qui est retombée. Ça y est, j’étais enfin un joueur du club, ma saison se lance. C’était un tout, un soulagement ».

Retranscription Girondins4Ever