Jérôme Rothen : « La réussite de Laurent Blanc, que ce soit à Bordeaux, en Equipe de France, c’est avec Jean-Louis Gasset »

Jérôme Rothen, sur RMC, s’est exprimé sur le retour de l’ex-entraineur des Girondins de Bordeaux, Laurent Blanc, dans le championnat de France, et plus précisément à l’Olympique Lyonnais.

« Je n’ai jamais été un grand fan de Laurent Blanc, surtout après sa période au Paris Saint-Germain. Après, Lyon est dans une telle situation qu’ils n’avaient pas le choix de changer. Des entraineurs, sur le marché, en cours de saison, qui peuvent t’apporter un plus, il n’y en a pas beaucoup. A l’arrivée, je ne suis pas fan, mais cela me fait plaisir de le revoir en Ligue 1 quand même. Le deuxième club français en termes de moyens, entrainé par un coach français qui a déjà gagné, je trouve ça bien. Il a quand même une image de Champion du Monde, ce n’est pas n’importe qui non plus. Il faut quand même avoir du respect par rapport à ce qu’il a fait et amené. Après, j’ai plein d’interrogations. Il n’y a pas Jean-Louis Gasset, donc déjà c’est un paramètre important à mettre en avant parce que la réussite de Laurent Blanc, que ce soit à Bordeaux, en Equipe de France, c’est avec Jean-Louis Gasset. A Paris aussi. Depuis, Gasset n’est plus là, il est trop vieux du moins, donc il prend un autre adjoint. Est-ce que ça va fonctionner de la même façon ? On sait l’importance qu’avait Jean-Louis Gasset dans l’animation des séances, dans le schéma de jeu, le schéma tactique, la relation avec les joueurs… Tout ça est important, et c’était un vrai binôme. Et l’autre point d’interrogation, pour moi, quand tu es entraineur et que tu rentres dans cette sphère-là, dans cette fonction-là, tu es un passionné hors pair, tu ne comptes pas les heures passées au boulot. Je suis désolé, j’ai le droit d’être sceptique sur le fait que Laurent Blanc, depuis son départ à Paris… Il le dit lui-même, il a eu l’opportunité d’entrainer. Il a eu des offres. Si tu es un passionné, que le football te manque, tu crois que tu attends six ans de nouveau pour entrainer ? Je suis sceptique par rapport à ça ».

Mathieu Bodmer a ajouté.

« On verra avec Franck Passi ce que ça donne, parce que c’est vrai que Jean-Louis (Gasset) faisait beaucoup, beaucoup de choses, et ça c’est vrai. J’attends de voir, je ne vais pas juger avant de voir l’association. Je peux juste juger de ce que j’ai vu, et de l’importance de Jean-Louis Gasset ».