André Pénalva : « Aurélien, c’est un régulateur. Jules, c’est un joueur un peu atypique pour le poste de défenseur central »

Sur France Bleu Gironde, l’ancien entraineur du centre de formation des Girondins de Bordeaux, André Pénalva, s’est exprimé sur Aurélien Tchouaméni et Jules Koundé, à commencer par ce qu’ils pourraient amener à l’Equipe de France.

« Aurélien, c’est un régulateur. C’est un joueur sur lequel Didier Deschamps va pouvoir compter, il y a une fiabilité sur sa présence, son rôle tactique, ses compensations défensives. Il va pouvoir compter sur lui. Et Jules, c’est un joueur pour moi un peu atypique pour le poste de défenseur central. Ce n’est pas une bête physique, mais il sent les coups, il sort bien les ballons, donc après, c’est le choix du sélectionneur […] Bien sûr, il faut qu’ils écoutent, mais il faut aussi qu’ils portent, qu’ils s’expriment. Si un joueur ne s’exprime pas à travers ce qu’il est, il ne va pas apporter grand-chose. S’ils restent trop dans un carcan, ce ne sera pas bon. Ça, c’est la gestion de l’entraineur, c’est à lui de savoir laisser un jeune à sa place, comme il faut, mais aussi de pouvoir le laisser s’exprimer, afin d’apporter quelque chose aux plus anciens ».

Malgré de nombreuses absences, la France a t-elle ses chances dans cette Coupe du Monde au Qatar ?

« Il y a quand même du talent dans ce groupe… On peut quand même espérer qu’ils fassent quelque chose. Après, c’est un tournoi, et ça ne se joue à rien du tout, sur un match, sur une blessure, sur un coup du sort… Tout est possible. Ils peuvent aller au bout comme ils peuvent se faire éliminer plus tôt ».

Il existe d’ailleurs une malédiction qui relate que le Champion du Monde n’a jamais passé le premier tour lors de la même compétition quatre ans plus tard.

« Les statistiques, je ne regarde pas tellement ça… Mais je pense qu’il y a du talent, c’est clair, et ils font partie des nations où il y a le plus de talent. Il y a aussi après la cohésion, les sensations ».

En tout cas, le formateur aura un œil attentif à la prestation des deux anciens bordelais.

« C’est un peu les deux, l’œil du supporter, et l’œil du formateur d’il y a quelques années. Ça fait un moment que je les suis, quand même… »

Retranscription Girondins4Ever