Le reste des infos de la journée autour des Girondins (GACP, Sabaly, Gnaleko, Trémoulinas…)

Vous avez pu suivre toutes les informations et réactions concernant les Girondins de Bordeaux aujourd’hui, mais il y a eu plusieurs petites informations que nous n’avons pas pu traiter. Nous allons vous faire un récapitulatif de cette actualité « autour des Girondins ».

Vis-à-vis du rachat de l’Olympique Lyonnais, qui a une fois encore été repoussé, Romain Molina a donné l’exemple d’un agissement de John Textor, prouvant que cela ne sentait pas bon, et lui rappelant surtout… GACP.

« Textor a vraiment pris les gens pour des cons car il ne faut pas de courrier de la Premier League pour valider le rachat de l’OL. L’acquéreur doit simplement notifier la Premier League quand il prend des parts dans un club étranger. Cf, ce qui s’est passé avec City/Troyes. Il n’y a aucun besoin d’une autorisation de la Premier League pour Lyon ; le règlement n’a pas changé. Par contre, il présente à la PL une autre structure (dans son cher Delaware, le paradis fiscal US) d’actionnariat pour Palace. Toujours des acrobaties financières. On dirait GACP… ».

L’ex-latéral des Girondins de Bordeaux, Youssouf Sabaly, a donné son ressenti après la victoire du Sénégal face au Qatar (3-1).

« On s’est donné les moyens de mettre trois buts, on est fier de nous. C’est vrai qu’aujourd’hui, on s’est créé plus d’occasions. La preuve, on en a mis trois aujourd’hui. C’est important. Le premier but, c’est un peu un coup de chance mais vous étiez là au bon endroit pour marquer… On n’avait pas de doute à ce niveau là, on savait qu’il fallait juste faire un peu plus d’efforts et de créer des situations aussi. Ce soir, on a prouvé que lorsqu’on se crée des occasions, on peut mettre des buts […] Le troisième match ? Une revanche, je ne sais pas, mais là, on se concentre uniquement sur cette Coupe du Monde. Ce qui est passé est passé, maintenant, il faut se concentrer sur cette Coupe du Monde ».

Dans Sud Ouest, Ange Gnaleko, le milieu trélissacois, est rapidement revenu sur la défaite de son équipe de Coupe de France face aux Girondins de Bordeaux.

« Nous étions tous abattus. Mais il y a aussi un peu de fierté d’avoir tenu face au deuxième de Ligue 2. Ils méritaient de revenir au score, le match s’est joué sur des détails, ils ont été performants sur les coups de pied arrêtés. Nous avons fait jeu égal […] Nous ne devons pas nous attarder sur la Coupe de France. Nous avons rendu fiers nos familles et nos amis, mais nous devons passer à autre chose. Le plus important est ce qui est notre quotidien, c’est-à-dire le championnat. »

Avec en toile de fond le match entre la France et le Danemark, l’ancien bordelais Benoit Trémoulinas s’est souvenu de ce France-Danemark qu’il avait disputé, à Geoffroy-Guichard en 2015 (victoire 2-0).

« Quand on gagne, c’est toujours un bon souvenir. C’était mes retrouvailles à Geoffroy-Guichard où j’avais passé un bon moment peu de temps avant lors de mon prêt à Saint-Etienne. C’était aussi particulier parce qu’il y avait aussi Michael Krohn-Dehli en face, qui jouait avec moi à Séville. Et puis, La Réunion était bien représentée puisque Dimitri (Payet) était aussi titulaire. On a fait un match sérieux contre une bonne équipe du Danemark, et on a été récompensés ».