Patrice Lair : « Si j’ai continué cette année, c’est pour elles surtout »

(Photo by Guillaume Talbot/Icon Sport)

Pour Air1_16 TV et Erwan Chapel, Patrice Lair, l’entraineur des Girondins de Bordeaux, a fait part des difficultés, au vu de la jeunesse de son équipe, d’avoir toutes les joueuses bordelaises en semaine, ces dernières ayant leurs études. Le coach bordelais explique comment il doit s’organiser, en attendant que le système mette des choses en places.

« Il y a des jeunes, et d’autres qui vont arriver aussi. C’est très bien. Le seul problème que j’ai dans la semaine, c’est qu’elles sont au Pôle Espoirs pour la plupart, et je ne peux pas les avoir. Une fille comme Fiona Liaigre, elle joue contre Soyaux, mais elle n’a fait qu’un entrainement dans la semaine. Je pense qu’à un moment donné, il faudra qu’on se penche sur le problème au niveau de la Fédération déjà, mais chez nous aussi un centre de formation. Je pourrais ainsi me servir des jeunes toute la semaine et leur amener une certaine plus-value dans le football, c’est-à-dire de l’expérience […] C’est un casse-tête, c’est la première fois de ma vie que je fais ça. Mais bon, je le fais, parce que ce groupe me plait. Si j’ai continué cette année, c’est pour elles surtout. Je prends du plaisir parce que pour moi, le football, quand on fait les efforts, qu’on est sérieux, et qu’on porte le plus haut possible les couleurs du club, ce sont les ingrédients qui valent le coup, et qui font qu’on est derrière ces filles ».

Retranscription Girondins4Ever