Romain Molina : « Déjà, quand tu vois Niort et Bordeaux, ça devrait mettre des clignotants rouges… »

Romain Molina nous apprend ce soir, dans sa vidéo (voir en bas de page) que Guy Cotret, administrateur des Girondins de Bordeaux (qui a rejoint le conseil d’administration en juillet 2021), mais également membre du Comité 1881, serait candidat au rachat de l’USL Dunkerque. Il serait également allié à son fils, Laurent Cotret, qui a été l’avocat du FCGB pendant les procédures avec la DNCG et le CNOSF.

« Tu as trois candidat intéressés par le rachat de l’USL Dunkerque. Tu as le fameux Cohen, le fameux investisseur qui devait arriver, mais qui n’arrive pas. Il y a quelqu’un dans la finance suisse, Joël Esciua, et tu as le père et le fils Cotret. Le père qu’on a vu notamment à Auxerre, Niort, Bordeaux… Déjà, quand tu vois Niort et Bordeaux, ça devrait mettre des clignotants rouges. Et son fils qui représente quelques clubs, qui est avocats notamment pour les dossiers DNCG. Eux, ils ont notamment parlé avec la Communauté Urbaine de Dunkerque, ils doivent faire une proposition cette semaine. On a un club qui est en vente au niveau majoritaire, tu as des pouvoirs politiques qui se sont faits complètement flouer, et là on verra ce qui va se passer avec l’audit parce que tu as même l’opposition, qui en avait parlé depuis un moment… Tu as des joueurs, honnêtement, qui font le job. En interne, tu as une ambiance qui est assez détestable, des bénévoles sont partis, etc… C’est un peu un miracle cette cinquième place de National, et c’est un peu triste parce que c’est symbolique de tous ces clubs-là… On n’en parle pas trop parce que c’est discret, mais quand on commence à fouiller, tu te demandes où va l’argent, tu te dis que l’arrogance des mecs est inimaginable, et qu’à chaque fois ce sont les mêmes qui se font avoir : des petits employés, des bénévoles… Combien de bénévoles ont été traités comme de la merde à Dunkerque ?! Bonne chance à ce club, à ces fans, aux joueurs. C’est un club super à racheter ».