Mickael Gomis : « Le but c’est de réduire le volume des séances, garder la même intensité »

Screen Florian Sabathier

Sur France Bleu Gironde, dans l’émission 100% Girondins, Mickael Gomis, ancien joueur passé par Villenave (National 3) et actuel préparateur physique, s’est exprimé concernant Maëlle Garbino, joueuse du FCGB qu’il coach en dehors des séances d’entraînements.

« Maëlle Garbino ça fait trois ans maintenant qu’on travaille ensemble. On est tout le temps en relation avec le staff par rapport aux séances, par rapport suivi qu’ils font eux la semaine, par rapport aux matchs… Même quand elle partait en vacances par rapport aux trêves hivernales, on essayait vraiment de bien se coordonner et le but c’est que Maëlle soit performante le week-end. On essaye vraiment de tout mettre en place. »

Bordeaux va enchaîner trois matchs en six jours. Comment va bosser le staff dans ces cas-là ?

« Là normalement ils vont réduire le volume des séances et être plus sur de la prévention de blessures. Les joueurs qui ne font pas partie du groupe comme l’a dit David Guion en conférence, je pense qu’ils vont aller jouer en réserve pour avoir du temps de jeu. Le but c’est que sur ces trois matchs tout le monde soit frais. Le but c’est de réduire le volume des séances, garder la même intensité. Au lieu de faire des séances d’une heure, ils feront des séances de trente minutes. Plus de récupération, plus d’exercices de travail de prévention des blessures, soigner les petits bobos… »

Est-ce que le mental influe sur le physique ?

« Cela va ensemble. Le mental va avec le physique. Je ne suis pas préparateur mental mais si mentalement le joueur est prêt, physiquement il sera prêt aussi. Mais c’est sûr que l’aspect mental ça a beaucoup d’importance pour les performances. Si dans ta tête t’es bien, sur le terrain tu seras bien aussi. »

Retranscription Girondins4Ever