[CDF] Les Tops/Flops de Girondins4Ever après Bordeaux – Rennes : Fransérgio a plu, les entrants ont déçu

Les Girondins de Bordeaux disputaient ce Samedi 7 Janvier à 20H45 les 1/32èmes de finale de la Coupe de France. C’était à domicile face à l’équipe du Stade Renais FC.

Le match s’est soldé par une défaite 2 buts à 1 des Girondins. Les buts ont été inscrits par  Benjamin Bourigeaud et Jérémy Doku pour Rennes, contre un but de Josh Maja à Bordeaux. Les Marine et Blanc sont donc éliminés en 1/32èmes et devront se concentrer uniquement sur le championnat de Ligue 2.

L’occasion pour nous de délivrer les TOPS et les FLOPS des joueurs du FCGB lors de cette rencontre :

TOPS

 

Fransérgio : Non, vous ne rêvez pas ! Le milieu brésilien figure du bon côté de la ligne pour la seconde fois depuis son arrivée au club. La première fois c’était en Ligue 2 face à Metz en début de saison. Contre Rennes il a tout simplement réalisé ce qu’on lui demandait, se projeter vers l’avant, être propre dans les transitions et les passes et surtout ne pas se cacher derrière l’adversaire. C’est une prestation de très bon niveau et on espère maintenant que c’est parce qu’il y a eu un déclic et non juste pour se montrer face à une équipe de Ligue 1… Verdict mardi et vendredi à Caen et face à Amiens !

Rafal Straczek : Le portier polonais avait l’occasion de se montrer face à une équipe de top niveau. Après ses premières prestations encourageantes face au Stade Bordelais puis Trélissac, Rafal a tenu son rang face à Rennes. Il ne peut pas grand chose sur les deux buts encaissés. Un duel face à Benjamin Bourigeaud et une frappe de Jérémy Doku contrée par la jambes de Malcom Bokélé. Il a par ailleurs permis aux bordelais de continuer à espérer jusqu’à la fin, en réalisant deux belles parades face à Amine Gouiri. Il continue son apprentissage au club et cela va lui donner le moral pour la suite, en cas de défaillance de Gaëtan Poussin. Seul bémol, la Coupe de France étant terminée, on ne devrait plus le revoir à moins que le gardien numéro 1 se blesse ou soit suspendu de nouveau.

Zuriko Davitashvili : L’international géorgien est sur une pente ascendante ces derniers temps. Après un passage à vide en fin d’année dernière, le revoilà percutant, dribbleur et surtout dangereux ! Face à Rennes il a été très virevoltant et à l’origine de la plupart des situations offensives bordelaises. Un but aurait pu être la cerise sur le gâteau tant il aura essayé sur cette rencontre. Il est sorti avant la fin du match, sans doute en vue des prochaines échéances où il sera très utile et surtout très important.

FLOPS

Lenny Pirringuel : Celui qui avait été le sauveur du match face à Pau en fin d’année dernière, n’a pas pesé sur cette rencontre. Trop approximatif dans les passes, ne se projetant que rarement vers l’avant, il aura eu du mal pendant le temps qu’il aura passé sur le terrain. Il aurait pu néanmoins marquer un but sur une belle ouverture mais fut repris de justesse. Nous ne pouvons pas lui en tenir rigueur car c’était sa première titularisation et face à un adversaire de très gros calibre. Le lancer de la sorte n’était pas forcément une bonne idée. Il aura sans doute l’occasion de se rattraper.

Jacques Ekomié : Remplaçant de Vital Nsimba pour l’occasion, lui aussi n’a pas eu beaucoup de chance. Fautif sur son placement qui amène l’ouverture du score de Bourigeaud. Il a essayé d’apporter le danger et ces centres étaient plutôt bons. Malheureusement il n’a pas eu beaucoup de situations car il a manqué plusieurs contrôles importants dans la profondeur. Il a tout de même fait avec ses moyens et n’a pas démérité. A l’image de Lenny Pirringuel, il n’avait pas joué depuis longtemps et ce n’était pas un cadeau de la lancer de la sorte. Remplacé en fin de match.

David Guion : L’entraîneur des Girondins n’a pas réalisé son meilleur coup tactique de la saison. Sa composition de départ a surpris avec les titularisations de Lenny Pirringuel et Jacques Ekomié, deux jeunes qui n’ont plus joué depuis un moment et face à une des meilleures équipes françaises depuis le début de la saison. Ce la s’est confirmé, à court de rythme et de repères, ils n’ont pas eu la tâche facile… Il aurait fallu les lancer en championnat pour qu’ils retrouvent un niveau intense. Puis encore une fois, les changements n’auront pas été positifs. Les entrées de Clément Michelin et Vital Nsimba n’ont rien apporté. Ce sont deux joueurs qui ont du mal ces derniers temps. On s’est également retrouvé pendant plusieurs minutes avec deux latéraux à gauche… Le turnover effectué n’a pas été très concluant. Les échéances à venir vont confirmer ou infirmer nos dires. La gestion de l’effectif va être cruciale sur ce mois de Janvier, encore plus sur cette semaine à venir.