David Guion : « On a mis en place un protocole de soins, d’alimentation. La vidéo est aussi un outil de travail intéressant. La fatigue ne sera pas une excuse »

En conférence de presse, l’entraineur des Girondins de Bordeaux, David Guion, a été longuement questionné sur le physique des joueurs bordelais qui enchainent trois matches en six jours. Il donna l’ordre de marche de cette semaine.

« La première étape, c’est la récupération, il faut optimiser cette récupération. Dès le match terminé contre Rennes, on avait mis en place un protocole de soins, d’alimentation. Le lendemain, on a fait un décrassage avec les garçons. On a mis une petite charge de travail aux garçons qui ont moins joué, ou pas joué, de façon à les réactiver. Aujourd’hui, cet après-midi, même si on est en veille de match, on va réactiver l’ensemble du groupe. On les a laissés au repos ce matin pour qu’ils puissent dormir, et on va travailler pour préparer notre match cet après-midi. Ce sera de la vidéo, de la mise en place. Quand les matches sont rapprochés, la vidéo est un outil de travail intéressant, parce qu’on n’a pas le temps de tout travailler évidemment avec les deux entrainements ».

En tout cas, même en infériorité numérique, les Girondins ont bien fini le match face à Rennes.

« On sentait que les garçons voulaient égaliser et voulaient revenir au score. Au-delà de l’aspect athlétique et physique, c’est aussi l’aspect mental. J’ai bien aimé la réaction des garçons pour aller, encore une fois, mettre ce but. Malheureusement, on n’y est pas arrivé, mais il y avait une vraie envie. On a senti ça aussi contre Pau, on voulait aller marquer. C’est cet état d’esprit-là, ce caractère-là, sur lequel il faut qu’on continue à travailler en effet […] J’ai trouvé que physiquement, on avait mis de l’intensité sur ce match, et je trouve qu’on a bien répondu aux rennais, même à dix contre onze. J’ai vu des garçons qui n’avaient pas baissé d’intensité. Je nous ai trouvés capables de nous hisser au niveau des rennais d’un point de vue athlétique. Je n’ai pas vu de joueurs fatigués. Il y a eu quelques garçons qui se sont également reposés, on a géré quelques temps de jeu. Pour moi, ce ne sera pas une excuse ».

Retranscription Girondins4Ever