Vincent Romain : « Ce n’est pas encore un Ballon d’Or en puissance, mais par rapport à ce qu’il a montré à son arrivée aux Girondins, on voit de vrais progrès »

Sur TV7, Vincent Romain, journaliste pour Sud Ouest, est revenu sur la rencontre des Girondins de Bordeaux face au Stade Malherbe de Caen, pour illustrer le schéma de match qui se reproduit pour le FCGB cette saison.

« C’est un peu le défaut des Girondins cette saison et on l’a vu cette semaine encore face à Caen, ils ont fait une super première demi-heure, peut-être leur meilleure de la saison avec Dijon, et ensuite il y a ce délitement qu’on n’arrive pas trop à expliquer. Ils prennent un carton rouge à l’heure de jeu, ils commencent à concéder des occasions, et ça se finit avec deux buts encaissés, en plus sur coup de pied arrêté, une phase sur laquelle ils n’avaient jamais cédé jusqu’à présent cette saison. Evidemment, c’est très frustrant parce que c’était l’occasion de laisser bien derrière un concurrent direct et de maintenir l’écart avec Le Havre. Ce match nul avait un vrai goût de défaite, même si ce n’est pas une si mauvaise opération comptable que ça, d’autant que Caen est plutôt très performant à la maison cette saison. Mais au vu du scénario du match, c’était très frustrant ».

Il y a en tout cas des difficultés à expliquer et solutionner cette inconstance.

« Ils sont un peu désemparés et on les comprend. Ce qui est un peu curieux cette saison, en tout cas depuis la reprise, c’est qu’ils prennent toujours un but juste après la mi-temps. Cela sous-entend peut-être un problème de re-concentration dans le vestiaire, de remobilisation. Même Yoann Barbet le disait, qu’à Caen ils en avaient parlé à la mi-temps. Ça a duré sept minutes à peine… Ce sont des défauts à corriger et c’est d’autant plus frustrant que les Girondins semblent être en nets progrès dans le jeu. Au milieu de terrain notamment on voit un Fransérgio qui est complètement transfiguré. Alors, ce n’est pas encore un Ballon d’Or en puissance, mais par rapport à ce qu’il a montré à son arrivée aux Girondins, on voit de vrais progrès et une vraie amélioration. Ça correspond au mieux des Girondins dans le jeu. Maintenant, ce qu’il faut, c’est que ça se retranscrive dans les résultats et surtout dans la durée d’un match ».

Retranscription Girondins4Ever