Cédric Carrasso : « A la reprise de l’entrainement au TFC, je croyais que je m’étais trompé de jour parce qu’il n’y avait pas de supporters… »

Sur Colinterview, l’ancien gardien des Girondins de Bordeaux, Cédric Carrasso, est revenu sur son passage au Toulouse Football Club, pendant une seule saison.

« Il y a tout qui change. La reprise de l’entrainement, je croyais que je m’étais trompé de jour parce qu’il n’y avait pas de supporters… Quand tu redémarrais à Marseille, il y avait toujours 3-4000 personnes… Ici, c’était tout calme. C’était complètement différent. C’est un club qui était vraiment en seconde position par rapport au rugby, un club familial avec beaucoup moins de personnes dans le club, beaucoup moins de dirigeants. Différent. Et beaucoup de jeunes. On fait une grosse préparation, je vois les jeunes, c’est vraiment pas mal. J’entendais ‘Toulouse, ils vont se faire exploser, ils vont descendre, ils n’ont plus personne’. Aujourd’hui, on connait l’histoire, mais dans l’équipe il y avait Carrasso, Cetto, J. Mathieu, M’Bengue, Ebondo, Capoue, Sissokho… C’est des mecs qui n’avaient quasiment jamais joué. Gignac, Didot… Un groupe incroyable. On prend 27 buts dans la saison. C’est la meilleure saison que j’ai faite au niveau des buts encaissés. On finit meilleure défense, Gignac meilleur buteur. On est quatrièmes et on mettait des raclées à tout le monde. C’était incroyable, on avait une équipe de fou. Toulouse, c’est le seul regret de ma carrière. Je n’ai aucun regret. Si j’avais tout à refaire, je referai tout pareil. Mon seul regret, c’est que je n’ai pas pu rester plus longtemps… J’aurais pu, c’est vrai, mais il y a ce moment charnière… Il faut rappeler qu’à la mi-saison, je redécouvre l’Equipe de France. Le premier objectif de ce qu’on m’avait enlevé vis-à-vis de ma blessure, est atteint. Je trouve l’Equipe de France en six mois, en étant à Toulouse… En n’ayant pas joué d’une saison quasiment. Là, tu te dis quand tu as quand même réussi ta carrière sportive, et qu’on est arrivé à un niveau qui commence à être intéressant. Le regret c’est que je ne fais qu’une saison. J’ai Bordeaux qui tape à la porte… Ils me disent ‘on est Champions de France, on a eu des problèmes avec les gardiens, on veut un gardien qui nous tienne la baraque en Ligue des Champions. On veut Carrasso’. Sauf qu’à Toulouse, c’est niet, Sadran n’est pas d’accord… ».

Retranscription Girondins4Ever