Romain Ferrier : « Quand ils reviennent faire un peu de temps jeu le week-end avec la National 3, pour eux, malgré tout, ça peut être aussi compliqué parce qu’ils manquent de rythme »

(Photo by Franco Arland/Icon Sport)

Sur ARLRomain Ferrier, le coach de la réserve des Girondins de Bordeaux, est revenu sur la baisse de régime attendue des jeunes en équipe professionnelle, en comparaison du début de saison.

« Oui, cela ne m’a pas surpris. Le côté positif de cette jeunesse c’est qu’il y a beaucoup d’enthousiasme, beaucoup d’énergie. Au départ, ils sont tout feu, tout flamme, ils amènent une espèce de nouvel élan, un élan de fraicheur. Après, on sait qu’en effet, une fois la découverte des joueurs… Parce que même les autres équipes les découvrent au début, mais ensuite… C’est sur la durée que les garçons risquent d’avoir un peu plus de difficulté, c’est ce qui s’est passé pour certains. Après, il y a d’autres joueurs confirmés qui sont montés en puissance aussi. Ces derniers ont bénéficié de ça, du fait que les jeunes garçons répondent présents, et soient une espèce de locomotive en début de saison. Ils ont pris le train… ».

Quels sont les éléments qui amènent un formateur à penser qu’un jeune du centre de formation peut passer en équipe première ?

« Après, pour déceler un potentiel, évidemment, il y a les qualités intrinsèques, le talent, mais il reste un dernier moule, c’est de les poser et de pouvoir les poser au niveau Ligue 2, au niveau professionnel. On sait que ça demande du temps pour les jeunes. Il y en a qui sont plus prêts que d’autres, plus rapides. Pour d’autres, cela demande un peu plus de temps. Là, il faut pouvoir gérer ces garçons-là qui sont dans l’antichambre. Ils sont là, sur le terrain avec les pros, mais finalement ils ont le 17, 18, 19ème temps de jeu de l’équipe… C’est ceux-là pour qui c’est plus compliqué. C’est un cercle vicieux aussi car quand on joue moins, on a moins de rythme. On s’entraine mais le rythme d’un match reste différent. Quand ils reviennent faire un peu de temps jeu le week-end avec la National 3, pour eux, malgré tout, ça peut être aussi compliqué parce qu’ils manquent de rythme. C’est particulier ».

Retranscription Girondins4Ever