Zuriko Davitashvili : « Nous avons attendu Lorient pendant environ deux semaines… Puis nous avons ensuite décidé d’aller à Bordeaux »

Pour Geo Team, l’ailier géorgien des Girondins de Bordeaux, Zuriko Davitashvili, s’est remémoré son transfert en Gironde, lui qui attendait un signe de Lorient.

« J’étais à Batumi, d’abord il y a eu des contacts avec Lorient, et j’ai parlé à leurs représentants. Nous avons attendu Lorient pendant environ deux semaines… Nous avons repoussé beaucoup d’équipes parce que nous attendions l’offre de Lorient, et à la fin j’avais perdu espoir. Je pensais que je ne pouvais plus aller à l’étranger, et je suis retourné à Batumi. J’ai joué contre le Locomotiv. Après ce match, Mamuka (son agent, ndlr) m’a appelé, et il m’a dit qu’il y avait une possibilité avec Bordeaux. Nous avons discuté de la situation, et nous avons ensuite décidé d’aller à Bordeaux. Bien sûr que Willy Sagnol était aussi au courant. Quand le sélectionneur de l’équipe nationale t’aide dans tout ça, c’est plus de responsabilités. Il faut prouver après que tu mérites cette chance qui t’est offerte. J’ai parlé avec Willy Sagnol et la première fois que je l’ai appelé, j’attendais Lorient. J’ai attendu dix jours et j’étais inquiet. J’ai demandé son avis et il m’a dit qu’ils nous donneraient une réponse bientôt. Il m’a conseillé d’attendre, j’y ai cru et j’ai attendu. Nous avons au total attendu 20 jours. Cela commençait à faire long et le mercato était presque fermé ».

Communique t-il d’ailleurs avec son sélection, Willy Sagnol, qui est souvent à Bordeaux ?

« Nous ne sommes pas rencontrés à Bordeaux. Après la sélection, nous sommes arrivés ensemble à Bordeaux. Quand je marque un but, il me félicite ».

Retranscription Girondins4Ever