Francis Gillot : « J’ai quelques regrets parce que le match aller à Benfica, on le perd 1-0, et on ne doit jamais perdre »

Sur France Bleu Gironde, dans l’émission 100% Girondins, Francis Gillot, ancien entraîneur des Girondins de Bordeaux et vainqueur de la Coupe de France 2013, est revenu sur le scénario de cette finale du 31 Mai 2013 remportée par le FCGB face à Evian-Thonon-Gailard (3-2).

« C’était compliqué sur le banc oui, mais une finale ça ne se gagne pas facilement, jamais. Quelque part on avait eu un parcours qu’à l’extérieur, on avait eu des équipes qui n’étaient pas majeures mais il fallait quand même aller à l’extérieur gagner les matches, notamment à Lens en quart de finale où il y avait quand même 35-40000 spectateurs. On avait déjà eu chaud là-bas. On n’a rien eu dans la facilité. Mais bon cette équipe avait des ressources puisqu’en Coupe d’Europe, on avait quand même fait des très bonnes choses et ça nous a servis pour cette finale de Coupe de France. Tout est compliqué en Coupe de France, c’est pour ça qu’il y a autant de surprises en fait. »

Puis il a évoqué le parcours en Coupe d’Europe et cette élimination face à Benfica, qui sera vainqueur derrière.

« Benfica, c’est eux qui l’ont remporté, oui. J’ai quelques regrets sur ça parce que le match aller à Benfica, on le perd 1-0, et on ne doit jamais perdre : on doit faire match nul. Ludo Obraniak a une très, très grosse occasion pour égaliser. Il ne le fait pas, et au match retour, malheureusement, il y avait plus de supporters portugais que de bordelais, donc c’est comme si on avait joué deux matches à l’extérieur : ça a été compliqué au retour. Je crois qu’on avait perdu 3-2. »

Retranscription Girondins4Ever

 

Photo Icon Sport