Christophe Monzie : « On ne va pas incriminer les jeunes, mais il est clair que c’est arrivé trop de fois dernièrement »

(Photo by Romain Perrocheau/FEP/Icon Sport)

Sur ARLChristophe Monzie, parmi ses points négatifs de la première partie de saison, a évoqué la dernière série des Girondins de Bordeaux, qui semblent avoir du mal à garder leurs avantages au score.

« Le point négatif, c’est notamment la dernière semaine qu’on a vécue, mais d’un point de vue plus global, je dirais que c’est l’incapacité – et c’est peut-être les limites de ces jeunes – de garder un résultat. Or, avec des jeunes de 19-20 ans, qui sont généreux dans l’effort, mais qui sont parfois aussi inconstants, tu peux avoir à terme des difficultés à savoir gérer un résultat. Autant on savait le faire sur la première partie de saison, autant on s’est souvent fait rejoindre ensuite… Ça a commencé à Bastia, même si le coup franc égalisateur n’existait pas. Le problème, c’est qu’il y a eu des récidives, des rechutes. On ne va pas incriminer les jeunes, mais il est clair que c’est arrivé trop de fois dernièrement. On devrait avoir six points de plus à l’heure qu’il est. On n’aurait jamais dû perdre à Nîmes. Qu’on perde au Havre à la limite avec un non-match, on n’a pas été bons, et tout le monde a perdu au Havre… Puis, il y a le match retour à la fin du mois, on verra. Pour l’instant ils sont hors d’atteinte, mais si on les bat, ils seront à nouveau dans notre ligne de mire. Mais il y a des défaites qui m’ont beaucoup plus chagriné, comme celle à Saint-Etienne quand on voit où ils sont… c’était juste un coup d’éclat de leur part. La défaite à Nîmes c’est pareil. Et puis bien sûr les quatre points laissés en route contre Caen et Amiens ».

Retranscription Girondins4Ever