Hanif Ben Berkane : “Aujourd’hui, qu’est-ce qui justifie le maintien de David Guion à la tête de Bordeaux sportivement ?”

    Comme d’habitude, plusieurs journalistes ont réagi après le dernier résultat des Girondins de Bordeaux, cette fois-ci un match nul sur le terrain de l’En Avant Guingamp (0-0). A commencer par celui de France Bleu Gironde, Clément Carpentier.

    “La pire première mi-temps des Girondins depuis longtemps… et là il n’y en a pas un pour rattraper l’autre. Dramatique de proposer une telle bouillie de foot pour les Girondins après un mois de préparation et 7 matches. Et ce soir tout le monde est à mettre dans le même panier à part Rafal Strazcek : coach et joueurs. S’il n’y a pas une prise de conscience, ça va dans le mur là…”.

    Puis ce fut au tour du journaliste So Foot Mathias Edwards.

    “Ce que proposent les Girondins est très triste, mais ils paient un recrutement catastrophique (hors Pedro Diaz). On ne peut pas s’affaiblir autant sans le payer. Guion n’est pas exempt de tous reproches, mais son directeur sportif est injustement épargné par les critiques”.

    Il y eut également la réaction du consultant France Bleu Gironde, Yon Ecenarro, sur le pénalty arrêté par le portier polonais et bordelais.

    “Rafal Straczek vient d’enlever une sacrée épine du pied (quel arrêt sur penalty !) de David Guion qui pourra encore dire qu’à la 54ème son équipe maîtrisait bien son match…”.

    Enfin, voici le commentaire du journaliste France Football Laurent Crocis.

    “Cela s’appelle une purge. Comment se satisfaire d’un tel niveau de jeu? Très inquiétant pour la suite de la saison des Girondins. Il faut désormais se poser la question du projet de jeu car les individualités ne vont pas suffire”.

    Le journaliste Hanif Ben Berkane, comme depuis plusieurs semaines, se pose lui la question du maintien de David Guion aux Girondins.

    “Aujourd’hui, qu’est ce qui justifie le maintien de David Guion à la tête de Bordeaux sportivement ? Une équipe qui ne progresse pas, au contraire. Des individualités mal exploitées, des choix incompréhensibles. 12èmes après 7 journées. 7 buts marqués seulement, 8 encaissés. Encore face à Guingamp, c’est une bouillie de football. Rien d’intéressant, aucune occasion. Physiquement l’équipe a été dépassée par un adversaire qui a joué un match 2 jours plus tôt. Rien ne va”.