Bixente Lizarazu : “J’ai vécu deux années un peu douloureuses. Ce n’était pas la période la plus heureuse de ce que j’ai pu vivre aux Girondins de Bordeaux”

Photo Icon Sport

L’ancien défenseur des Girondins de Bordeaux Bixente Lizarazu est revenu sur le moment où il a quitté le cocon familial pour rejoindre le centre de formation des Girondins de Bordeaux.

« C’est un peu violent, mais j’étais super content. Le jour où le responsable du recrutement des jeunes est venu à la maison pour que je rentre au centre de formation, il est venu expliquer qu’il m’avait vu dans différentes sélections, que j’avais beaucoup de qualités, qu’il voudrait que je rentre en formation aux Girondins. Ma mère voyait bien que je n’avais envie que de ça, et elle était limite en larmes. Et moi, j’étais avec les bras au ciel (rires). Pour ma mère, ça a été vraiment terrible. Moi, j’étais trop content, mais pour ma mère ça a été terrible. Après, une fois que je suis arrivé là-bas, ce n’était pas la même chose parce qu’il y a un déracinement. Tu te retrouves à l’internat, au lycée, et le week-end dans une maison où il y avait plusieurs jeunes de ma génération au centre de formation. On vivait avec cette famille […] Il y a beaucoup de compétition interne, mais il y avait beaucoup de basques, donc beaucoup d’amis. On était très solidaires entre nous. Je ne me suis pas tellement aperçu de cette concurrence au centre de formation. Les deux premières années, ça ne s’est pas super bien passé, parce que je ne jouais pas dans la meilleure équipe. J’ai vécu deux années un peu douloureuses, où l’entraineur ne croyait pas forcément en moi, et je ne faisais pas partie des meilleurs. Ça n’a pas toujours été évident, mes parents venaient me voir, parfois j’étais remplaçant ou je jouais dans l’équipe B. Ce n’était pas la période la plus heureuse de ce que j’ai pu vivre aux Girondins de Bordeaux ».

Club Margotton

Retranscription Girondins4Ever