Yon Ecenarro : « 3 victoires en 21 matches, 50 buts encaissés, 0 identité de jeu. Je dis stop, arrêtons les frais »

Yon Ecenarro, consultant sur France Bleu Gironde, s’est exprimé sur la rencontre de dimanche entre les Girondins de Bordeaux et le Racing Club Strasbourg Alsace.

« Un Bordeaux bouchonné, 19ème avec 17 points, reçoit un beau millésime strasbourgeois, 4ème avec 35 points, soit plus du double… J’espère vraiment que les bordelais ne pédaleront pas dans la choucroute face aux alsaciens »

« La victoire est la volonté des supporters et de la direction du club après la débâcle 6-0 du week-end dernier. Quel que soit le résultat de dimanche, je pense que le club doit se séparer de Vladimir Petkovic. 3 victoires en 21 matches, 50 buts encaissés, 0 identité de jeu. Je dis stop, arrêtons les frais. L’équipe est amorphe, sans âme, perdue, à l’image de son entraineur. Une victoire dimanche, à l’orgueil, enfin s’il en reste encore dans cette équipe, serait une bonne opération comptable certes mais à coup sûr, un coup d’épée dans l’eau. Une victoire aussi artificielle que le lac aux abords du Matmut Atlantique. Oui, l’entraineur est le fusible parfait. Oui, les joueurs et la direction sont eux aussi responsables. Mais virer Petkovic pour créer l’électrochoc, c’est bien plus simple que de renouveler la moitié de l’effectif à une semaine du mercato, avec une tirelire cassée et une attractivité qui est très faible, de notre club. Hormis nous qui les supportons depuis tant d’années, notre club ne charme plus grand monde. Les Girondins en 2022, c’est ce vieux Monsieur de 140 ans, doté du sex-appeal d’un ado de 14 ans à la peau acnéique et au duvet naissant, qui devra cravacher et cravacher encore pour décrocher peut-être ce rencard en fin de saison avec la Ligue 1 tant désirée ».

Retranscription Girondins4Ever