La FIFA interdit Boavista de recrutement

Boavista

Après Mouscron, c’est au tour de Boavista de connaître des mésaventures. En effet, d’après les informations de RMC Sport, « la FIFA a notifié ce mercredi le club de la galaxie de Gerard Lopez de son interdiction de recrutement ».

Rappelez-vous en février dernier, la FIFA avait déjà condamné Boavista à verser un peu plus de 200 000€ à Adil Rami, « une somme assortie d’intérêts de retard assez conséquents » précise RMC. L’ancien international français a joué pour le club portugais après la résiliation de son contrat avec Sotchi en Russie. Il avait notamment disputé 22 rencontres avant de revenir en Ligue 1 et de rejoindre l’ESTAC.

Cette somme devait être régler au plus tard le 19 mars dernier pour ne pas recevoir une interdiction de recrutement. Mais le champion du monde, ce mercredi, a apporté les preuves qu’il n’avait toujours pas perçu ses 200 000€. Résultat, le club de Gérard Lopez a bien été sanctionné par la FIFA. RMC précise aussi que « la fédération portugaise a aussi été notifiée de cette interdiction ». Pour lever cette interdiction de recrutement de nouveaux joueurs, Boavista devra payer Adil Rami et donc ces 200 000€.

Après Mouscron qui est aujourd’hui en faillite et n’a plus sa licence pour jouer dans le monde professionnel, Boavista qui est interdit de recrutement et Bordeaux qui est descendu en Ligue 2, c’est un été un peu mouvementé pour Gérard Lopez