Le long plaidoyer de David Guion sur les objectifs, le projet de jeu, et le projet des Girondins de Bordeaux

En conférence de presse, l’entraineur des Girondins de Bordeaux, David Guion, a fait un long monologue – très intéressant au demeurant – sur son objectif avec le club au scapulaire pour la seconde partie de saison. Pour le coach bordelais, tout viendra par le jeu, et les progrès sont notables depuis le début de l’année. L’on a en tout cas senti, pas forcément un besoin de se justifier, mais au moins d’être transparent avec tout le monde sur le projet de jeu et du club.

« En effet, depuis quelques matches, on a lâché des points qui nous semblaient à notre portée. Evidemment, je l’ai dit aux joueurs, je suis exigeant avec eux, je ne veux pas les lâcher là-dessus. C’est tellement important de ne pas lâcher de points comme on l’a fait contre Amiens dans les arrêts de jeu… Il est important de garder une continuité au niveau des victoires pour pouvoir évidemment rester là-haut aussi. Ce qui est important c’est de ne pas avoir de creux et d’être tout de suite réactif. C’est pour ça qu’après le match d’Amiens, on était tous déçus et en colère d’avoir lâché cette victoire dans le temps additionnel. Maintenant, j’ai aussi une vision globale de tout ce que l’on doit faire et dans cette vision globale, je rappelle qu’il y a une réflexion, et je dois rester dans ce qu’on a mis en place depuis le début de la saison. Je comprends qu’on puisse s’interroger sur le fait de perdre deux points à deux minutes de la fin, évidemment je le comprends et on est tous très déçus de ça. Maintenant, j’ai une vision claire du projet et je dois avoir cette vision-là et cette influence dans les matches qui vont arriver, dans cette phase retour. Il y a notre projet club, notre projet sportif qu’on a déterminé très tôt dans la saison. Quand je suis allé voir mon Président au mois de juin, je lui ai proposé d’avoir le projet de jeu autour de nos jeunes joueurs, notamment ceux du centre de formation que j’avais identifiés et que j’avais déjà vus, et à l’époque il n’y avait pas les problèmes qu’on a connus à l’intersaison. C’était vraiment quelque chose que je voulais faire parce que j’avais identifié ces jeunes, et je trouvais que c’était important qu’on puisse remettre le centre de formation et l’Esprit Girondins au cœur du projet, ce que le Président a tout de suite validé. Il m’a suivi dans ce projet-là. On reste dans ce projet avec l’idée de faire jouer les jeunes, et ce sera le cas encore pendant cette phase retour. C’est pour ça que ces dernières semaines vous avez vu Johaneko qui a joué, le petit Vetro qui est rentré… Vous voyez des jeunes qui apparaissent alors qu’il y a d’autres choix qui auraient pu être faits. C’est important pour moi de rester dans ce projet club que j’ai défini, et que le Président a validé en début d’année.  Après, je me dois aussi de faire progresser mes joueurs. Je leur ai expliqué, et ils sont très sensibles à la progression individuelle. Je pense que là-dessus, des Gregersen, Maja, Poussin, et je ne parle même pas des plus jeunes, ont bien avancé. On doit continuer à avancer sur ces six mois qui arrivent et sur cette phase retour. Ça aussi, c’est une grande priorité pour moi. Ensuite, on doit être très attentifs, et je me dois aussi de développer le projet d’identité de jeu. C’est pour ça qu’on a beaucoup travaillé sur ces 15 jours là-dessus. Je pense, de l’avis des observateurs, des entraineurs qu’on rencontre, qu’on avance bien. Encore plus depuis la trêve hivernale. On commence à avoir un jeu qui tient la route. Pas assez dans la durée, je suis d’accord, on doit améliorer ça. Ça aussi c’est une vision importante pour moi et évidemment, après, il y a l’objectif, et ça c’est le résultat. Ça aussi c’est très important. L’objectif a été modifié, réajusté par rapport au début de saison, et c’est une bonne chose (sourire). J’ai cette vision-là, elle est claire, globale, et je ne peux pas m’arrêter seulement à la 92ème minute d’Amiens ou à deux matches qui arrivent. Je me dois de développer tous ces points qui me semblent essentiel pour les Girondins et que le club avance ».

Retranscription Girondins4Ever