Des maillots à l’image du club

Chaque année, la découverte des premiers croquis de la nouvelle collection de tuniques siglées Puma pour la saison suivante des Girondins de Bordeaux s’avère passionnante. Le talent artistique et la démarche marketing des concepteurs parviennent, en quelques instants, à faire ressentir diverses émotions aux supporters que nous sommes.

 

Afin de tenter d’expliquer la démarche de conception, et le but recherché par la création de ces maillots, nous nous sommes efforcés d’établir une liste des différents fils conducteurs qui ont pu amener à ce résultat. Ces derniers peuvent tout à fait être cumulables, et nous vous encourageons vivement à le faire.

 

 

  • Prise de conscience de fournir un équipement à une équipe de peintres…

 

  • La mise en avant d’une équipe en chantier, en (re)construction, avec des maillots adaptés…

 

  • Poursuivre la mode de la marinière, pour conserver l’aspect vomitif du jeu 2010/11…

 

  • Le designer regarde les matchs et partage notre souffrance en finissant ivre…
  • En tout cas, Puma s’en mélange les pinceaux…

 

  • Valérie Damidot manquait d’occupations sur M6…

 

  • Le désir secret d’attirer les géants du BTP, voire des commerçants en bricolage…
  • Ou d’obtenir des réductions sur le Grand Stade en leur commandant des maillots en masse…

 

  • La honte des résultats qui pousse le club à effacer le scapulaire au blanco…

 

  • Un scapulaire à scratch pour l’enlever à souhait…

 

  • Pour que Savic soit en condition pour continuer à peindre la girafe…

 

  • Que l’on n’arrive plus à voir notre club en peinture…

 

  • L’expression « peinture sur toile » serait alors vachement adaptée pour Carrasso…

 

  • Pouwr que Marius twroûve encôre le moyen de pwarler des occasions gouachées…

 

  • De l’art ? La Renaissance ? Pas encore… Malheureusement.

 

  • A défaut de trouver le cadre sur la pelouse, ils l’ont trouvé pour les maillots…

 

  • Que notre club continue de figurer en toile de fond…