1ère journée, 1ère défaite

Le résumé


Les bordelais commencent ce match avec beaucoup d’envie. Tremoulinas met le premier coup franc du match au dessus, mais on sent déjà dans le jeu la « Patte Gillot ». Arrive un des tournants du match à cette 18ème minute. Chalmé se fait effacer par Sako qui centre… Sané dévie légèrement le ballon et Ciani, ouvre son pied pour dégager le ballon… directement dans ses cages, d’un beau plat du pied ! Ce but intervient clairement contre le cours du jeu. Bordeaux n’abdique pas. Nguemo frappe un coup franc à à un mètre du but deux minutes plus tard. Petit à petit, Bordeaux s’endort et deux occasions de Bergessio à la 23ème et 26ème minute de jeu auraient déjà pu donner un deuxième but à Sainté. Sur cette deuxième action justement, Ciani tacle mal un ballon qui manque de tromper Carrasso une seconde fois. Le défenseur bordelais aura à cœur de se rattraper deux minutes plus tard mais sur ce coup franc de Plasil, il ne dévie que trop peu le ballon pour tromper Ruffier. Quatre minutes plus tard, Bordeaux va continuer sa série noire avec un centre tir de Aubameyang qui terminera dans la lucarne de Carrasso. Bordeaux ne sait pas s’il doit continuer d’attaquer ou de contenir ses adversaires, et subit donc. Tremoulinas tacle d’ailleurs de justesse un nouveau ballon une minute après le but… Le match ne perd pas en intensité et Anthony Modeste, de demi-volée, mettra sa frappe bien au dessus du but de Ruffier. 42ème minute, l’arbitre arrête le jeu pour faire des remontrances à Plasil qui a une de ses chaussettes trop bas… Il donne même le coup franc à Saint-Etienne pour cette erreur… Ce même arbitre siffla d’ailleurs un coup franc contre Jussiê quelques minutes plus tôt, alors que ce dernier fut victime d’une belle semelle… Quand rien ne va… Nos joueurs rentrent donc au vestiaire, sifflé par le public venu en nombre au Stade Chaban Delmas.

 

 

 

 

Bordeaux a toujours envie de jouer et de revenir en seconde, même si le jeu est moins construit et plus direct vers l’avant. Modeste manquera une nouvelle fois le cadre dès la reprise. Sur un centre de Tremoulinas, le joueur reprend du gauche, bien au dessus encore de la cage de Ruffier. 50ème minute, Abdou Traoré aurait pu bénéficier d’un pénalty, mais l’arbitre ne sifflera pas… Trois minutes plus tard, un coup franc excentré de Plasil, se dirigeant vers la lucarne du portier stéphanois, sera repoussé par ce dernier d’une belle claquette. Bordeaux pousse et sera récompensé une minute plus tard avec un pénalty sifflé sur Anthony Modeste. Bordeaux est chanceux sur cette action puisque l’attaquant bordelais manque lamentablement sa tête face à Ruffier… Heureusement que Marchal lui donne un joli coup de pied au torse juste après… Bref, pénalty transformé par Jussiê à la 56ème minute, joli contrepied. Bordeaux pousse en développant ici et là du jeu mais la demi-volée de Maurice-Belay une minute plus tard est clairement au dessus. Combinaison entre Traoré et Chalmé cinq minutes plus tard, mais ce dernier frappe sur le portier adverse. Saint-Etienne procède en contre mais ne se montre que très peu dangereux. Modeste, encore lui, réussit à la 68ème minute un très beau contrôle aérien dans le sens du jeu mais sa frappe instantanée du gauche est trop écrasée et Ruffier se couche parfaitement. 72ème minute, Carrasso effectuera sa seule parade du match, après une frappe stéphanoise allant en pleine lucarne. Très bel arrêt, mais sur l’action Lamine Sané se fait effacer comme un débutant. Bordeaux continue de pousser à 10 minutes de la fin malgré la fatigue, mais les erreurs défensives sont encore très présentes avec à la 84ème minute une nouvelle erreur de Ciani qui se fait bouger le long de ligne… Ce sera Chalmé qui viendra sauver son équipe dans la surface… Diabaté, à quatre minutes du temps réglementaire, se retourne à merveille mais sa frappe est au dessus. Deux minutes dans le temps additionnel, et dernière occasion pour Maurice-Belay qui frappe du gauche, à côté du but de Ruffier…

 

Au final, de bonnes choses dans le jeu dans les premières minutes (on nous a demandé de la patience…), avec certainement la confiance du renouveau. Puis la malchance qui continue avec un CS C, puis un manque de réussite flagrante devant le but… Pas de doute, il nous faut un buteur ! Et quand Aubameyang met des buts comme le sien, on sait que ce match est hors de portée… On continue dans le manque de réalisme avec en parallèle des fébrilités défensives… Et on a au final, c’est la continuité de la saison dernière. Nous n’avons cela dit pas senti la faiblesse mentale de l’année précédente, l’abattement lors de certains matches. De quoi laisser augurer de bons matches cette saison et le début d’un renouveau. Le seul souci, c’est que l’on perd déjà notre premier match à domicile, et que le prochain est « juste » à Lorient… Cela nous promet assurément un début de saison très compliqué…

 

 

 

 

Les joueurs


Cédric Carrasso n’a eu qu’un seul arrêt à faire lors de ce match : réussi, et de grande classe. Un CSC, et un but venu d’ailleurs, soirée noire…

 

Mathieu Chalmé est dépassé dès qu’il y a un peu de vitesse. En fait, même sans vitesse, il est à la rue. Incontestablement notre gros point faible de la défense, sans réel concurrent. Il ne compense même plus par l’expérience. De l’autre côté, Benoit Tremoulinas s’est montré très actif et a beaucoup centré. Une bonne entame de saison pour lui. La charnière centrale n’a pas été à son avantage. Lamine Sané a commis quelques erreurs, fort heureusement sans conséquence, et l’on sent qu’il n’est pas à sa place… Mais le pire ce soir a surement été Mickael Ciani qui a marqué un but contre son camp (on se demande encore comment), et a été débordé, bousculé, maladroit, dans ses taches défensives et offensives. D’étranges faiblesses dans cette défense ont été mises en évidence… Pourtant, cela fait maintenant des années que ces joueurs jouent ensemble… A n’y rien comprendre.

 

Landry Nguemo est la bonne surprise (ou non remarquez) de la soirée avec une très grosse activité au milieu de terrain. Pas de duels aériens du fait de sa petite taille, mais une belle présence, précise, sérieuse. Jarosalv Plasil a sans cesse essayé de se montrer disponible a répondu présent sur les coups francs, ajustant ses centres à merveille. Du mouvement, mais on sent qu’il va avoir du mal à avoir toutes les responsabilités du milieu de terrain, même s’il se donne tout le temps à fond. Nicolas Maurice-Belay n’a pas été mauvais, mais a fait des mauvais choix sur le front de l’attaque. Il n’a pas encore le sens du but, c’est évident, mais il travaille beaucoup sur son côté gauche. Il n’aura de toute façon pas de concurrence cette saison avec le départ de Wendel, alors… A droite, Abdou Traoré a alterné temps forts et temps faibles. Une bonne technique, celle qu’on lui connait, peu de pertes de balle aussi. Mais finalement, comme son collègue précédent, pas de geste décisif ou dangereux…

 

Devant, à la (presque) grande surprise, Vieira Jussiê était aligné au poste d’attaquant. Depuis des années, il clame que son poste est celui d’attaquant mais soyons honnête, il a beaucoup plus d’impact au milieu de terrain. Buteur sur pénalty, il n’a pas été dangereux du tout… Anthony Modeste, lui, s’est créé énormément d’occasions mais a été extrêmement maladroit… Le joueur continue sur sa lancée de la saison dernière… Qu’est ce qu’il lui manque ? La confiance ? Ou peut-être n’est-ce pas réellement un buteur. On ne sait toujours pas quoi penser car il arrive à se montrer dangereux… Le problème c’est que le club est dans une situation difficile et n’a pas le temps d’attendre qu’il se révèle… Mais avec un buteur à ses côtés ? Reste au club à s’en donner les moyens…

 

Yoan Gouffran, malgré un bonne préparation, n’a rien montré ce soir. Henri Saivet a eu le mérite, par moments, d’amener un peu de danger devant. Et Cheick Diabaté s’est lui aussi créé quelques occasions, bien qu’étant dans le collimateur de l’arbitre du soir.

 

 

 

 

La feuille de match


1ère journée de Ligue 1 2011-2012

Bordeaux / Saint-Etienne

Stade Jacques Chaban Delmas

Arbitre : RAINVILLE Nicolas

Spectateurs : 31625

Buts : Ciani (csc, 18ème), Aubameyang (31ème) – Jussiê (56ème, sp)

Cartons jaunes : Modeste (57ème) – Guilavogui (40ème), Marchal (56ème), Ruffier (60ème), Clément (84ème).

Bordeaux : Carrasso – Chalmé, L. Sané, Ciani, Trémoulinas – A. Traoré (Gouffran, 66ème), N’Guemo, Plasil ©, Maurice-Belay – Jussiê (Saivet, 71ème), Modeste (Diabaté, 77ème).

Saint-Etienne : Ruffier – Néry, Mignot, Marchal, Bocanegra – Aubameyang, Guilavogui, Clément, Sako – Sinama-Pongolle (Saadi, 83ème), Bergessio (Battles, 60ème).

 

 

 

 

Les notes Girondins4ever (/10)


Carrasso : 6

Tremoulinas : 7

Chalmé : 1

Ciani : 0

Sané : 4

Nguemo : 7

Maurice-Belay : 5

Plasil : 6

Traoré : 5

Jussiê : 4

Modeste : 3

 

 

Allez…(un peu de patience…) Bordeaux !

 

Crédit Photos : Sud Ouest