Entre soulagement et frustation



Le résumé

 

Francis Gillot nous avait concocté pour cette rencontre une équipe comportant pas mal de changements. En effet, après sa mauvaise prestation contre Saint-Etienne, Chalmé était remplacé par Sané. Au milieu, Sertic remplacait Traoré. Mais c’est en attaque que l’on trouvait la surprise la plus grande. En effet, cruel désaveu pour Anthony Modeste qui en l’absence de Cheick Diabaté se retrouvait sur le banc. Gouffran lui était préféré.

 

 

Ce sont les lorientais qui entraient les premiers en action. Après une perte de balle de Sané, Quercia se présente seul devant Carrasso mais est géné par son coéquipier Monnet-Paquet, ce qui permet à Carrasso de remporter son duel (5ème). Les merlus semblent prendre l’emprise du match mais les bordelais sont dangereux en contre et Sertic bien lancé par Maurice-Belay se présente seul devant Audard.  Le gardien , plus prompt, annihile l’offensive (7ème). Peu de temps après (9ème), Maurice-Belay vient chiper le ballon dans les pieds d’Audard avant de centrer en retrait pour Jussiê qui d’une astucieuse déviation remet pour Plasil qui oblige Audard à détourner en corner. Les 2 équipes se rendent coups pour coups et à la 16ème minute c’est Coutadeur sur coup-franc qui permettait à Carrasso de se mettre en évidence. Puis à la 26ème c’est ce même Cédric Carrasso qui sauve son équipe. Monnet-Paquet suite à une superbe ouverture de Quercia se présente seul devant le gardien bordelais mais c’est ce dernier qui gagne son face à face. Les débats vont ensuite s’équilibrer et il faudra attendre la 45ème minute pour voir la dernière occasion de cette mi-temps. Sur un coup-franc tiré par Sertic, Henrique ne peut reprendre le ballon au point de pénalty mais Ciani au 2ème poteau bute sur Audard qui était bien sorti. La période s’achève sur ce score nul.

 

 

 

 

Le match reprend et Gillot semble avoir recadré ses ouailles. Les girondins se présente cette fois en 4-5-1 avec Plasil qui recule d’un cran, Jussiê qui se retrouve en position de numéro 10 et Gouffran seul en pointe. Les bordelais prennent la possession du ballon et sont cette fois très bien en place. Maurice-Belay et Gouffran sont très incisifs, les centres et les corners se succèdent. Peu de réelles occasions sont toutefois à se mettre sous la dent. Il faut attendre la 61ème minute et une belle frappe de Trémoulinas pour voir Audard se détendre et détourner en corner. 70ème minute, Modeste et Traoré remplacent Gouffran et Jussiê afin de donner un nouveau souffle à cette équipe qui semble baisser de pied physiquement. Les merlus sont dangereux en contre et Jouffre oblige Carrasso à repousser le ballon sur son poteau (72ème). Mais, à la 79ème a lieu le tournant du match. Grégory Sertic, auteur jusque là d’une prestation remarquable, commet l’irréparable et, porté par un trop plein d’envie, tacle sévèrement Pedrinho commettant une faute grossière plus qu’ évitable. La sentence est immédiate : deuxième carton jaune, retour au vestiaire pour le jeune milieu bordelais. “Mais qu’est ce que tu fais ?!” lui lance un Gillot dépité. Deux minutes plus tard, Lorient ne tarde pas à profiter de sa supériorité numérique. C ‘est l’excellent Jouffre qui accélère avant de lancer une frappe puissante déviée par Ciani du bout du crâne qui finit au fond des filets. Les bretons exultent, les bordelais prennent un coup sur la tête. 1-0 à la 82ème minute à 10 contre 11, on se dit alors que les girondins vont repartir sur le port de la Lune avec une nouvelle défaite dans leurs bagages. Gillot tente le tout pour le tout et c’est Saivet qui remplace N’Guémo (84ème). Bordeaux veut revenir au score mais ses offensives sont trop désordonnées. On se dit alors que seul un coup de pied arreté pour permettre de revenir au score. 91ème minute, faute sur Anthony Modeste plein axe,  voilà le coup-franc de la dernière chance. Plasil le tire et 3 bordelais son seuls à la retombée du ballon. C’est Henrique qui, comme un symbole, vient placer sa tête et permet à Bordeaux d’arracher le nul dans les dernières minutes. Le brésilien semble finalement hors-jeu mais le but est validé et nous ne bouderons pas notre plaisir. Après la malchance des ces derniers mois on se dit que peut être la route tourne. Mais pour le savoir nous utiliserons une formule bien connu en Gironde : “wait & see”.

 

 

C’est donc le soulagement qui prédomine tout d’abord à la fin de cette rencontre tant le partage des points semblaient inespéré aux alentours de la 82ème minute. Mais après coup, la frustration est aussi légitime car il avait la place pour ramener les 3 points de ce déplacement en Bretagne et comme l’a justement dit Francis Gillot à la fin du match : “cela aurait été un scandale qu’on ne prenne pas au moins un point sur les deux matches qu’on vient de faire”. Nous avons vu du jeu et la deuxième période (jusqu’à l’expulsion) girondine semble prometteuse pour la suite. Cependant, ce match a montré également les carences de notre effectif  que nous connaissons depuis de nombreux mois : le manque d’un vrai latéral droit pouvant concurrencer Mathieu Chalmé et d’un buteur. Anthony Modeste est prometteur et mérite qu’on lui laisse le temps, mais le temps Bordeaux n’en a que très peu ..

 

 

 

 

Les joueurs


Cédric Carrasso a permis à Bordeaux de rester dans le match tout au long de la soirée et notamment en première période avec de jolies parades et deux face à face remportés. Il ne peut rien sur le but de Jouffre étant pris à contre-pied par la malheureuse déviation de Ciani.

 

Lamine Sané a rendu une bonne copie sur le plan défensif avec de bonnes interventions. Cependant, c’est sur une de ses pertes de balles que Quercia se procure la première occasion du match. Il a également beaucoup repiqué au centre de la défense bordelaise, laissant parfois beaucoup trop d’espace sur son côté droit et rappelant que ce poste de latéral n’est pas le sien. Pour son retour après près d’un an d’absence, Henrique a semblé un peu perdu sur le terrain lors des premières minutes de jeu. Il s’est ensuite bien repris en étant solide dans les duels et sur les ballons aériens avant de signer le but de l’égalisation en toute fin de match. Mickaël Ciani était attendu après la pâle prestaton qu’il nous a offert la semaine dernière. Il a eu lui aussi quelques difficultés à rentrer dans le match comme le reste de la défense. Il s’est ensuite très bien repris et a très bien muselé Monnet-Paquet puis Aliadière. Il est pourtant encore une fois malheureux sur cette frappe de Jouffre qu’il dévie légèrement. Benoit Trémoulinas a été comme à son habitude très actif offensivement mais n’a été également que rarement inquiété défensivement bien aidé par le repli de Sertic et de Maurice-Belay.

 

Landry N’Guémo a lui été encore une fois très bon dans son rôle de ratisseur de ballons et de premiere relanceur. Il a réussi en deux matchs a déjà faire oublier Alou Diarra même si son registre est un peu différent. Jaroslav Plasil a lui été un peu décevant faisant quelque mauvais choix et hésitant à prendre sa chance. Malgré cela, il donne toujours autant et sa technique reste un atout pour le milieu bordelais. A porter à son crédit la passe décisive pour Henrique sur le coup-franc de la dernière chance. Gregory Sertic a été très actif au milieu du terrain. Très disponible, on a pu le voir partout sur le terrain autant à droite qu’au centre ou à gauche, autant offensivement que défensivement. Il a été très incisif et a montré beaucoup d’envie. Trop parfois comme sur les actions amenant ses deux cartons jaunes. Son expulsion méritée a laissé les siens en difficulté. Nicolas Maurice-Belay a lui aussi été très en vue proposant sans cesse des solutions. Sa vivacité et sa qualité technique a posé énormément de problèmes à la défense lorientaise et a fait beaucoup de bien à l’attaque bordelaise.

 

Jussiê encore une fois en position d’attaquant, encore une fois transparent, rien à dire sur la prestation du joueur. Ah, si, trois bonnes passes dont une déviation pour Plasil. Beaucoup trop peu pour celui qui a pourtant toujours été considéré comme le joueur le plus technique de l’effectif. Yoan Gouffran malgré beaucoup de bonne volonté et de disponibilité a été trop maladroit et a fait trop de mauvais choix en première période. De plus, durant cette même mi-temps il a été sans cesse attiré par le côté droit, délaissant la pointe de l’attaque. Forcément dès lors, les centres ne peuvent trouver preneur. Il s’est quand même bien repris en deuxième mi-temps profitant de la possession de ses coéquipiers. A noter, il a pris beaucoup de ballons de la tête malgré sa différence de gabarit avec l’axe central lorientais.

Anthony Modeste n’a eu que peu de possibilités de se montrer, se retrouvant assez isolé dès l’expulsion de Sertic. Il est à l’origine du coup-franc amenant le but de Henrique. Abdou Traoré dans le meme cas de figure n’a touché que peu de ballons. Henri Saivet n’a pas eu assez de temps de jeu pour influer sur la partie.

 

 

 

 

 

La feuille de match

 

2ème journée de Ligue 1 2011-2012

Lorient / Bordeaux

Stade Yves Allainmat – Le Moustoir

Arbitre : MALIGE Philippe

Spectateurs : 17122

Buts : Jouffre (82ème) – Henrique (91ème)

Cartons jaunes : Romao (33ème) – Sertic (18ème), N’Guémo (35ème)

Carton rouge : Sertic (79ème)

Lorient : Audard – Pedrinho (Baca, 82ème) , Bourillon, Ecuele-Manga, Mareque – Jouffre, Romao, Mvuemba, Coutadeur – Monnet-Paquet (Aliadière, 56ème)  Quercia (Kitambala, 76ème)

Bordeaux : Carrasso – L.Sané, Henrique, Ciani, Trémoulinas – Sertic, Nguemo (Saivet, 84ème)  Plasil (cap), Maurice-Belay- Jussiê (Traoré, 70ème), Gouffran (Modeste, 70ème)

 

 

 

 

Les notes Girondins4ever.com

 

Carrasso : 7

Sané : 5

Henrique : 6

Ciani : 5

Trémoulinas : 6

N’Guémo :6

Plasil : 5

Maurice-Belay : 7

Sertic : 5

Jussiê : 3

Gouffran : 5

 

Crédit photos : girondins.com