Chavrou, pur chèvre, mais frais de goût

 

 

Le résumé

En fait, on voulait vraiment faire un résumé complet comme d’habitude (si si vraiment), mais en fait non… On va essayer d’être aussi clair et bref que Gillot, à chaque fois qu’il fut interrogé. Ça n’a pas l’avantage de nous faire gagner, mais ça a le mérite d’aller droit au but (oh, beurk), et surtout de nous faire gagner du temps sur notre soirée (du moins ce qu’il en reste)

.

3ème minute : comme d’hab, on se fait prendre à froid, on est dominé, et on donne même un but à l’adversaire en marquant directement. Tremoulinas dégage à un mètre de sa ligne à un endroit que seul lui peut juger bon… Seulement, Olimpa, dévie juste ce qu’il faut pour que le ballon rentre dans ses propres cages.

10ème minute : Tremoulinas se rachète sur un beau mouvement collectif et un une-deux avec Modeste, qui lance le latéral bordelais… Frappe parfaitement croisée qui trompe Ruffier.

17ème minute : c’était trop beau… Marange se fait déborder de vitesse par Aubameyang. Olimpa effectue une première parade sur une frappe d’un stéphanois, avant d’avoir un second reflexe en repoussant le ballon (qu’il aurait pu peut-être capter…). Mais la défense ne suit pas (intelligemment) et se jette sans réfléchir. Le ballon revient dans les pieds de Sako qui double la mise pour Sainté.

57ème minute : Lemoine lance Aubameyang dans le dos de Marange… Le stéphanois se retrouve seul devant Olimpa et le trompe du plat du pied. Facile.

 

On s’est fait chier… Cette équipe est juste minable, n’a pas de banc, mais apparemment, pas besoin de recrue… A quoi ça servirait ? Déjà éliminé de la Coupe de la Ligue, le moyen le plus rapide pour être européen. Allez, il nous reste deux options : la Coupe de France et le championnat ! Cela nous aurait fait rire, mais on n’y arrive (déjà) plus…

 

Cette Coupe de la Ligue ne nous plait pas plus que ça non plus, il faut l’avouer… Et quand on pense qu’il y a des mecs qui sont payés pour faire les calendriers, bravo… Remarquez, même avec les absents du soir, Bordeaux aurait perdu. Le mal est beaucoup plus profond. Si l’on ajoute à ça Gravelaine, le précurseur, le surdoué du foot, avec le puceau à sa droite, hautin, pour le connaitre un peu, et la cerise sur ces flans qu’est le vieux crasseux/gâteux du bord du terrain… « Battles capitaine » quand même (mais sans le brassard), « Fabrice Gillot », le fait qu’il coupe la parole à un joueur auquel il a posé une question et s’en va… Tout en ayant peur de la pluie, et les mauvais jeux de mots (laids), c’est juste du suicide en barre France Télévisions…

 

Allez, à l’année prochaine !

 

 

 

 

 

Les joueurs

Kévin Olimpa : Bah encore plus mauvais que Valverde (aie, l’insulte). Du savon sur les gants à revendre à Sanex, des sorties très précises dans le vide, des responsabilités sur deux buts plus importantes que le garde du corps de Ben Khalfallah.

Benoit Tremoulinas : Pas d’envie dès le début du match, dans le couloir… Il s’en tape, ça se voit, et restera en prison encore un an, sans (nouvelle) revalorisation salariale (c’est toi qui l’a voulu, et toc !). Un beau but cela dit, peut-être le moins décevant ce soir, peut-être, peut-être…

Mathieu Chalmé : Papi ne fait même pas de la résistance. Lent, sans ambition, essoufflé sur certaines actions. N’apporte rien, ne fait même plus concurrence à Tafforeau, continue d’être roux. On n’en veut plus !

Mickaël Ciani : Puissant ? Décisif ? Serein ? Précis ? Volontaire ? Bah non, bah non… Complètement hors de forme, complètement mal psychologiquement. S’est réveillé à 10 minutes de la fin du match, redevant un bon joueur. Normal, à 3-1, plus de pression…

Marc Planus : On avait pensé à Ikea, mais on s’est rappelé de ce vieux meuble en formica au fond du garage, et même lui il tient encore debout. Alors, on s’est redirigé vers le petit bonhomme en mousse car il a le point commun avec Patrick Sébastien de nous faire rire. Enfin non, même plus, non plus.

Florian Marange : Ne nous arrange pas vraiment. A même fini capitaine en fin de match (mdr.lol.ptdr.xptdr). Remarquez, il n’a jamais eu un rôle aussi mérité que ce soir, car il s’agit bien du capitaine de soirée, la chèvre d’or. Deux buts pour sa pomme, et un spectateur tué sur un coup franc à la Rabesandratana… Ah non, heureusement, il n’y avait pas de public derrière, la tribune étant fermée.

Lamine Sané : Bah en fait il est aussi bon milieu défensif que latéral droit. On va même faire mieux : il est tout aussi bon au poste de défenseur central, manquant de peu de tromper son gardien. C’est le rituel de la saison, pour se faire accepter, dans ce troupeau de chèvre, cercle fermé Girondin.

Grégory Sertic : On a enfin compris pourquoi Lens est descendu et qu’à la fin, on ne le faisait même plus jouer. Aucun coup de pied arrêté réussi, mis à part la vulgaire copie du coup franc de Marange. En CFA, il parait qu’il est bon…

Fahid Ben Khalfallah : Minable. Honteux. Insupportable. Mauvais. Sans envie. Râleur. Mauvais joueur (tout sens du terme accepté). Retourne chez toi, vite vite vite vite vite vite viteeeeeeee !!!!

Anthony Modeste : Une passe décisive. Une tête toute faite manquée en fin de match. Apporte en 9 et demi, mais il n’y a pas de 9 alors c’est emmerdant. Très peu en vue aussi ce soir. Décevant.

Yoan Gouffran : Une quiche, pas cuite, indigeste. A l’inverse de Scofield, il n’a pas encore su déchiffrer son tatouage (la rumeur dit que l’histoire du foot et la clé de tout y sont inscrits). En même temps, au vu de son phrasé, pas sur qu’il sache lire. Aucun duel remporté, pas de vitesse, aucun physique. Minable. Meilleur ami de Ben K.

Vieira Jussiê : Qui ?

Nicolas Maurice-Bélay : Bé il bêle encore… Obligé d’être positionné à droite pour qu’il repique au centre avec son pied gauche. Lamentable. N’a rien apporté.

Evan Chevalier : Un carton jaune, peu mérité, et pas d’occasion. Quel lancement idéal… Aussi bon que Tigana sur le coup, Francis.

 

 

 

 

La feuille de match

Coupe de la Ligue, 16ème de finale

Mercredi 31 Août 2011 à 20h45

Stade Geoffroy Guichard, Saint-Etienne

Arbitre principal : Lionel Jaffredo

14647 spectateurs

Saint-Etienne 3 – Bordeaux 1

Buts : Olimpa (csc, 3ème), Sako (17ème), Aubameyang (57ème) – Tremoulinas (10ème)

Cartons jaunes : Lemoine (48ème) – Modeste (37ème), Chevalier (79ème)

Saint-Etienne : Ruffier – Marchal, Mignot, Ghoulam, Zouma, Battles (Mahaya, 78ème), Lemoine, Perrin © (Diomande, 55ème), Sako, Aubameyang, Saadi

Bordeaux : Olimpa – Chalmé, Planus © (Jussiê, 42ème), Ciani, Marange – Sané, Sertic, Tremoulinas (NMB, 58ème), Ben Khalfallah (Chevalier, 78ème) – Modeste, Gouffran

 

 

Photos : Le 10 Sport (Petites images, pour petits joueurs)

 

 

MisterInfiny