Un nul, de la déception

 

 

 

Le résumé

Bordeaux va être aidé dès la 7ème minute sur un pénalty donné par Tony Chapron. Pénalty litigieux puisque Diabaté, percuté légèrement par Balmont dans la surface, réalise une passe à ce moment là et que le ballon est déjà parti en retrait… Peu importe, cela peut se siffler même si c’est léger… Le pénalty sera transformé par Diabaté lui-même… L’attaquant bordelais met bien 20 secondes avant de comprendre que Chapron a bel et bien sifflé, et Landreau est au final sur la trajectoire mais ne peut que l’effleurer. 13ème minute, Diabaté se crée une nouvelle occasion mais sa frappe est malheureusement trop croisée. Les lillois sont réellement dans le doute et n’arrivent pas à développer leur jeu. Sept minutes plus tard, sur un coup franc, Diabaté, encore lui, se retrouve seul au second poteau mais sa tête est beaucoup trop écrasée pour inquiéter Landreau. 23ème minute et très grosse occasion pour Tremoulinas. Après une belle percussion de NMB, ce dernier sert à merveille le latéral bordelais qui croise aussi beaucoup trop sa frappe. Une frappe de Bonnart à la demi-heure de jeu sera la seule réaction lilloise, mais encore une fois sans danger au final. Trois minutes plus tard, NMB prend l’axe après une mauvaise relance, fixe, se décale sur son pied gauche et frappe fort… à un mètre de la lucarne de Landreau ! Des sueurs froides viendront pour les supporters bordelais à la 37ème minute lorsque les Dogues obligent Olimpa à deux parades coup sur coup, contre Rozenhal et Sow, avec un poteau entre les deux frappes. Puis, plus rien jusqu’à la mi-temps…

 

Bordeaux mène très logiquement au score à la mi-temps, comme à Toulouse. Un gros travail, des efforts, un bon pressing, et surtout un but qui à ce moment là du match enfonce les lillois mentalement. L’équipe est aussi bien en place et Bordeaux s’appuie sur Diabaté qui semble faire peur aux joueurs lillois. Au milieu, Bordeaux est moins dépassé car plus nombreux qu’à l’accoutumée. La défense est solide et ne commet par d’erreurs. Une bonne mi-temps en somme.

Les lillois et Rio Mavuba refusent de répondre au micro de Paga à la mi-temps disant que ce ne va pas être possible à ce moment là… De leur côté, les bordelais se retrouve au milieu de terrain et écoutent avec attention la douce voix de Chalmé… Vous vouliez une scène de théâtre, vous l’avez…

 

Le LOSC, qui s’est fait remonter les bretelles à la pause par Rudi Garcia, reviennent avec d’autres intentions malgré la fatigue qui se fait sentir. Deux minutes après leur retour sur le terrain, Hazard tire un coup franc à l’entrée de la surface, nettement au dessus. 54ème minute, Gouffran déborde sur le côté droit (si si), passe pour NMB qui reprend en première intention du droit : contré par le LOSC. Le corner et la tête d’Henrique ne donneront rien derrière. 57ème minute et Eden Hazard combine à merveille avec Joe Cole à une touche de balle pour se retrouver dans la surface. Deux crochets suffisent au milieu de terrain lillois pour se mettre sur son pied droit et cadrer avec facilité et puissance : le LOSC égalise. Bordeaux réagit par Tremoulinas à l’heure de jeu d’une frappe lointaine et soudaine, mais Landreau est sur la trajectoire. 66ème minute, Diabaté réussit, après un bon mouvement avec Gouffran (si si, promis), à frapper et croiser parfaitement sa frappe… Mais Landreau détourne le ballon du bout du pied. Jelen répondra à la 72ème minute, bien lancé par Hazard du milieu de terrain, en profondeur, mais l’avant centre polonais manque son lob… Ouf ! 79ème minute et FBK, entré en jeu, est lancé dans la profondeur et arrive avant Landreau sur le ballon… Le portier lillois ne se retient pas et balance un joli coup de genou dans la mâchoire de l’International tunisien… Et tout ceci dans les airs (si si). Chapron n’hésite pas et siffle pénalty pour Bordeaux, logiquement. Diabaté s’empresse de prendre le ballon afin de le tirer… Duga balance à ce moment là « Ca ne sert à rien de le garder, de toute façon personne ne voudra le tirer »… Loin d’être faux, les responsabilités à Bordeaux, ce n’est pas monnaie courante ces derniers temps… Résultat, le pénalty est bien tiré, mais va atterrir sur le poteau de Landreau, parti encore une fois du bon côté… Bordeaux manque clairement l’occasion de l’emporter face au Champion de France, d’autant que plus aucune occasion ne sera à déplorer jusqu’à la fin du match…

 

Au final, Bordeaux aura laissé passer sa chance de recoudre cette plaie ouverte avec son public… D’autant que s’il y avait bien un match où les lillois étaient prenables, c’était bien celui là… Et toujours pas de victoire à domicile… Et les matches nuls ne font pas avancer, même dans ce championnat moyen… Allez, gageons à ce que ce match leur fasse du bien. Parce qu’ils ont bobo à la tête depuis tellement de mois…

 

 

 

 

Les joueurs

Kévin Olimpa n’a pas eu grand-chose à faire lors de ce match. Une double parade cela dit, bien aidé par son poteau aussi, en première période. Sur le but lillois, même si l’on sait que Hazard va la mettre là, tout va tellement vite…

Mathieu Chalmé s’est présenté devant les caméras très détendu lors de l’avant match. A n’y rien comprendre. Peu importe, sa prestation a été intéressante, même s’il est en partie en retard sur le but d’Hazard (mais il n’est pas le seul). Le reste du temps, le meneur de jeu lillois n’est pas passé. De bonnes montées aussi, mais uniquement en première période. Benoit Tremoulinas a une fois encore combiné à merveille avec NMB. Pas assez de centres au final, surtout en seconde, mais une belle occasion qui aurait dû finir au fond. Virevoltant devant et une prestation solide défensivement. Carlos Henrique est à créditer d’une bonne prestation aussi. Il a souvent été sanctionné par Chapron pour des fautes inexistantes, mais a su rester concentré et précis tout au long de la rencontre. Une bonne rentrée. Mickaël Ciani a repris un peu de sa superbe… Pas de fioriture une fois encore, mais il a très bien joué les coups et ne s’est jamais fait dépasser. On ne peut que l’encourager dans cette voie…

Lamine Sané était aligné au poste de milieu défensif. Le joueur a apporté son physique dans l’entrejeu et aussi sa taille dans le domaine aérien. Sa belle intervention dès la 6ème minute sur une passe de Cole pour Sow l’a bien mis dans le match ! Landry Nguemo a encore rendu une copie pleine. Fin technicien, bon relanceur, accrocheur, il est le joueur le plus régulier et le moins décevant depuis le début de saison. Nicolas Maurice-Bélay a couru partout et son entente avec Tresh est le véritable point fort de cette équipe. Toujours ce manque d’efficacité devant cela dit. Pris en grippe par Chapron, on ne sait pas pourquoi… Remarquez, ce soir, Chapron était un peu contre tout le monde, et surtout contre le jeu et le football. Jaroslav Plasil eut un très bon positionnement en première période et a considérablement aidé à la construction du jeu : un réel piston entre les phases défensives et offensives. Un excellent pressing aussi tout au long de la rencontre, mais pas tout le temps suivi par ses coéquipiers. Dommage. Yoan Gouffran n’a pas été aussi mauvais que d’habitude. Quelque peu effacé par moment, on l’a retrouvé tantôt devant, tantôt sur le côté droit. Quelques percées intéressantes au final, même si quelques maladresses. A travaillé dans l’ombre ce soir, mais efficacement.

Enfin Cheick Diabaté est LA réelle sensation du moment. L’attaquant bordelais pèse sur les défenses et met souvent la panique avec sa technique balle au pied très… déroutante ! L’équipe a aussi tendance à s’appuyer sur lui au niveau aérien, mais l’attaquant est en réussite alors on aurait tort de s’en priver. Héros malheureux finalement ce soir avec un pénalty inscrit, pour un pénalty manqué. Trois buts en deux matches cependant, cela fait tellement longtemps que cela n’était plus arrivé…

Fahid Ben Khalfallah a été sifflé dès son entrée sur le terrain. Le joueur aura vraiment du mal à se faire accepter du public… Cela dit, il a montré de l’envie et a réussi à provoquer un pénalty. On avait presque oublié qu’il pouvait courir… Par contre, une fois séché par Landreau, il a disparu de la circulation… Henri Saivet est entré en jeu afin d’apporter du peps au milieu et devant… En vain…

 

 

 

 

La feuille de match

7ème journée de Ligue 1
Mardi 20 Septembre 2011 à 21h00

Stade Jacques Chaban-Delmas

Arbitre : M. Tony Chapron

Bordeaux 1 – Lille 1

Buts : Diabaté (7ème, sp) – Hazard (57ème)

Cartons jaunes : Chalmé (36ème), Ben Khalfallah (88ème), Diabaté (89ème) – Cole (56ème), Landreau (79ème), Rozenhal (89ème).

Bordeaux : Olimpa– Chalmé, Ciani, Henrique, Tremoulinas – Nguemo, Sané, Plasil ©, Gouffran (Ben Khalfallah, 72ème), Maurice Bélay (Saivet, 78ème) – Diabaté.

Lille : Landreau– Bonnart (Suare, 83ème), Basa, Rozenhal, Beria – Mavuba ©, Balmont, Pedretti (Gueye, 62ème), Cole, Hazard– Sow (Jelen, 68ème).

 

 

 

 

Les notes Girondins4ever

Olimpa : 5

Tremoulinas : 7

Ciani : 6

Henrique : 6

Chalmé : 5

Nguemo : 7

Sané : 6

Plasil : 6

Gouffran : 5

Maurcie-Bélay : 6

Diabaté : 7

 

 

 

 

Images : L’Equipe, Girondins.com, Losc.fr

 

 

MisterInfiny