On en a marre…

 


Le résumé

Au bout de deux minutes de jeu, Plasil se voit crocheté dans la surface… Pas de pénalty, Bordeaux en a trop eu ces derniers temps. Résultat, Lyon contre et se crée une occasion, arrêtée justement pour hors-jeu. Ouf ! Peu importe, l’OL, par l’intermédiaire d’une passe de Bastos, qui réalise un coup du Sombrero sur un Traoré livide, va ouvrir le score avec Gomis, complètement seul au second poteau. Tremoulinas est embarqué par ce gros coup de rein de Gomis (lol) et ce dernier n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des filets… 12ème minute, reprise acrobatique de Koné à un mètre du but, légèrement contrée, Carraso s’en empare facilement. 16ème minute, frappe d’en dehors de la surface de Bastos… Sur l’action FBK ne fait que suivre voir danser avec le brésilien… Carrasso repousse en corner. Le corner est frappé et Lovren est laissé complètement seul en second poteau. Fort heureusement, Carrasso réalise une nouvelle fois une grosse parade à bout portant. 20ème minute, jeu en remise de Bastos qui décale Gomis pour une grosse frappe dans le petit filet. 26ème minute et un dixième d’occasion pour Bordeaux sur un coup franc de Plasil pour le second poteau… Mais Diabaté est trop court et son semblant de tête finit en sortie de but. 33ème minute et doublé de Gomis. Grenier, que le commentateur a osé comparer à Kaka, slalome au milieu de quatre joueurs avant de remettre en retrait… Mais Sané dévie ce ballon pour Gomis malencontreusement et le buteur lyonnais fusille Carrasso. Deux minutes plus tard, Gomis, encore lui, se permet de contrôler, et de frapper en pivot dans la surface, sans réelle opposition. 39ème minute et deuxième occasion bordelaise. Ciani, des 40 mètres, frappe au but (sic). Une minute plus tard, une frappe de Bastos, est de peu contestée par Chalmé qui est à trois mètres, pour éviter de la toucher et de se faire mal… Elle frôle finalement la lucarne… 45ème minute et le public de Gerland crie « Olé » à chaque passe de ses joueurs… Et ce moment de près d’1min30 fut presque interminable pour les supporters bordelais… Bordeaux est illogiquement mené 2 à 0 à la mi-temps. Illogiquement car si Carrasso n’avait pas été là, le score aurait été de 4 à zéro, facile.

 

Au retour des vestiaires, nouvelle tranche de franche rigolade. Gonalons, interviewé, dit qu’il va falloir faire attention en seconde mi-temps avec ces bordelais, qui ont de la qualité. Très bien.

 

La deuxième période commence avec quatre contrôles ratés des bordelais. On s’en va alors insulter gratuitement la voisine. Ca défoule. On revient pilepoil pour la frappe de Diabaté, trop croisée. On va donc frapper à une autre porte, pour se détendre (53ème minute). 60ème minute, on voit alors une passe de Modeste dans la profondeur pour FBK, qui frappe… Ah bah non, repris par Koné. Et trois minutes plus tard, Chalmé est pris de vitesse sur un contre lyonnais. Voulant tacler le ballon pour son gardien, il réalise une passe décisive pour Bastos, qui pique son ballon au dessus de Carrasso. De l’autre côté de l’action, Ciani est au duel avec Gomis, et les deux joueurs finissent dans les filets également de Carrasso. Les bordelais se plaignent et continuent de se trouver des excuses alors qu’il n’y a rien, si ce n’est une faute de Ciani au début de l’action. 3-0. « Et ils sont où les bordelais… ? » « Bordeaux est une équipe de merde », paroles de tout Gerland. Et pendant ce temps Kallstrom passe trois joueurs et cadre, heureusement, sur Carrasso. 72ème minute, Tremoulinas effectue un superbe centre sur Modeste, seul au second poteau, qui veut reprendre le ballon de volée, et se fait légèrement bouger par un lyonnais… Les bordelais réclament un pénalty, mais il n’en est rien… Les bordelais essayent de réagir et le commentateur parle… « Bordeaux a de la fierté et veut réagir ». De la fierté ? Comique… La OLA de Gerland à la 73ème minute… Méritée… On a l’impression que Bordeaux est à dix tant Lyon fait circuler le ballon avec facilité. 76ème minute, Carrasso effectue une fois encore un arrêt de grande classe : la défense est trop passive (comme d’hab nous direz vous). Mais Bordeaux procède soudainement en contre avec un long ballon en profondeur et Saivet se retrouve face à Vercoutre, mais tergiverse, et sa frappe est finalement contrée… 78ème, Centre de Chalmé pour Diabaté, qui croise trop sa tête… 79ème minute, le commentateur s’exclame « Dans ces 20 dernières minutes ». Ouais. 80ème minute. On est à notre quatrième clope dans cette seconde période. 85ème minute, Bordeaux obtient un pénalty sur une légère faute de Lovren sur Modeste. A noter une belle passe de Jussiê, rentré en jeu juste avant, dans l’espace. Diabaté veut rentrer sur la pelouse pour le tirer… Modeste s’y colle finalement le transforme facilement. Est-ce qu’un but sur pénalty face à Lyon vaut un but sur pénalty face à Arles-Avignon ? Voici la question du soir. 88ème minute et un centre au quatrième poteau de FBK. 89ème minute et 5ème clope (on vous l’accorde, celle-ci est encore plus inutile que les autres, puisqu’on sait très bien qu’on va en re-griller une trois minutes plus tard). 91ème minute, et un ballon est récupéré par Saivet avec hargne et détermination. Ce dernier lance Modeste en profondeur qui effectue un mauvais contrôle et se retrouve en dehors de la surface. Son centre qui suit copie celui de Ben Khalfallah. Nouvelle blague du commentateur « Bordeaux va jouer jusqu’au bout avec de la fierté ». Rires.

 

Match terminé. 3-1. Propre. Logique. On aurait dû le parier. Et on raccompagne de la caméra Mathieu Chalmé avec un joli « Sa mère la pute » sur ses lèvres. On comprend mieux pourquoi Micoud a pris cher il y a deux jours. Il dira tout de même qu’il est responsable sur le troisième but. Bravo. Par contre, pour le premier but, il n’hésite pas à pointer du doigt les autres défenseurs : « C’est pas normal !!! ». Le commentateur finira par nous achever avec son incompétence… « Les images des supporters bordelais déçus, restés là jusqu’au bout »… Comme s’ils avaient le choix…

 

 

 

 

Les joueurs

Cédric Carrasso : Des parades décisives… Heureusement, sinon le score aurait été de 6-0.

Benoit Trémoulinas : De bonnes montées, mais le premier but est pour lui. Moyen au final donc.

Mickaël Ciani : Panique à bord ! Des incompréhensions, un manque de justesse, de la précipitation. Du Ciani 2010-2012.

Carlos Henrique : Match sans relief. On a rarement entendu son nom. Aussi transparent que son collègue de la défense centrale.

Mathieu Chalmé : A la rue face à Bastos… Normal, dès qu’il y a de la vitesse en face, Chalmé n’existe plus. Manque de volonté sur le premier but, passeur décisif sur le troisième but lyonnais.

Landry Nguemo : De la volonté. Du courage. De la rage. Du talent. Mais pas de coéquipiers à ses côtés.

Lamine Sané : Deuxième but, il est le passeur décisif malheureux pour le doublé de Gomis. Aucun impact physique au milieu du terrain. Nul.

Abdou Traoré : Discret, mais discret. Sur le premier but, il se prend un coup du sombrero monumental par Bastos, sans esquisser la moindre fierté. Quelques combinaisons et gestes techniques, sans intérêt.

Jaroslav Plasil : Capitaine ? La bonne blague. A enfin arrêté de tirer les coups francs pied gauche après un nouveau raté. Pfiou. Sinon, rien, enfin pas grand-chose, pas de révolte. Capitaine vous dites ?

Fahid Ben Khalfallah : La violence ne résout rien. FBK en est l’exemple même. Un bon coup dans la mâchoire ne lui a pas redonné son football. (Bon, on a vu du mieux, mais bon, c’est encore très insuffisant)

Cheick Diabaté : Quasiment sevré de ballons, sauf aériens. Le peu de ballons qu’il a touché dans les pieds ont été perdus. Un jeu pas assez simple. Et des occasions ratées aussi, on ne l’oublie pas.

Henri Saivet : Trop irrégulier. Trop de gâchis. Frileux encore pour la Ligue 1.

Anthony Modeste. Du gâchis aussi. Un pénalty marqué. Voila.

Vieira Jussiê : Très peu vu aussi, mais une belle passe dans la profondeur, dans le sens du jeu, en fin de match

 

 

 

 

La feuille de match

8ème journée de Ligue 1
Samedi 24 Septembre 2011 à 19h00

Lyon – Stade Gerland

Lyon 3 – Bordeaux 1

35000 spectateurs

Arbitre : M. Lionel JAFFREDO

Buts : Gomis (8ème, 33ème), Bastos (63ème) – Modeste (86ème, sp).

Cartons jaunes : Lacazette (26ème), Lovren (85ème) – Sané (23ème), Nguemo (61ème)

Lyon : Vercoutre – Reveillère, Koné, Loren, Cissokho – Gonalons (Fofana, 80ème), Källström, Grenier, Bastos (Briand, 69ème) – Lacazette, Gomis (Belfodil, 76ème).

Bordeaux : Carrasso – Trémoulinas, Ciano, Henrique (Modeste, 46ème), Chalmé – Nguemo, Sané, Traoré (Saivet, 46ème), Plasil, Ben Khalfallah – Diabaté (Jussiê, 83ème).

 

 

 

 

Les notes Girondins4ever

Carrasso : 5

Trémoulinas : 3

Ciani : 2

Henrique : 2

Chalmé : 0

Nguemo : 6

Sané : 0

Traoré : 1

Plasil : 2

Ben Khalfallah : 3

Diabaté : 2

Modeste : 4

Saivet : 3

 

 

 

 

 

Les stats :

Occasions : Lyon 10, Bordeaux 3

Tirs : Lyon 11, Bordeaux 12

Tirs cadrés : Lyon 7, Bordeaux 1

Possession de balle : Lyon 51%, Bordeaux 49%

Fautes : Lyon 18, Bordeaux 16.

 

 

Déduisez en ce que vous voulez…

 

 

 

 

Crédit Photos : L’Equipe, AFP, Sport24

 

 

MisterInfiny